publié le : 04-11-2011

Située au cœur de Roubaix, la société Acteos a connu au cours du premier semestre un démarrage fulgurant (+32%). Une croissance qui s’est quelque peu ralentie au cours de l’été, mais qui néanmoins devrait permettre à l’éditeur de finir l’exercice avec une progression autour de 10%. « Nous avons signé une quinzaine d’affaires cette année », confie Alexandre Morel, Directeur marketing et commercial qui constate que des groupes de plus en plus importants (Lafarge, Cora, groupe KS, RTE (EDF)... font confiance à cette entreprise informatique dont l’offre s’étend de l’entrepôt au magasin en passant par le transport. « Nous venons également de signer avec Pileje (parapharmacie) pour la gestion d’entrepôt et le transport et nous avons 4 ou 5 dossiers en cours de signature avec des grands comptes », poursuit Alexandre Morel, tout en constatant que la période n’est pas propice aux décisions rapides. Une bonne partie du business d’Acteos se réalise également avec la migration des clients historiques vers les nouvelles versions de produits. Ainsi le groupe Bic va mettre en place le TMS en mode SaaS. Mais pour Alexandre Morel, le grand changement réside dans une stratégie visant à se recentrer sur le métier d’éditeur : « Le vrai défi pour une société comme la nôtre c’est de renforcer la R&D, sélectionner nos marchés, développer notre savoir-faire pour proposer des solutions globales et nous appuyer sur un réseau de partenaires intégrateurs pour mettre en place et déployer les solutions ». Partant de ce principe, la volonté d’Acteos est à présent de développer son réseau de partenaires tant en amont de la chaîne de décision (les consultants) qu’en aval (les intégrateurs). Entre la France, l’Allemagne et le Liban Acteos emploie 120 personnes. La société dirigée par Joseph Felfeli prévoit de réaliser en 2011 un chiffre d’affaires de plus de 11,5 M€.