publié le : 25-11-2011

24/11/2011

Des travaux titanesques s’annoncent dans le port belge d’Anvers. Le coup d’envoi officiel de la construction de la deuxième écluse de l’Escaut a été donné lundi dernier. Celle-ci est annoncée comme la plus grande au monde et vise à décongestionner l’unique accès maritime actuel du port. La nouvelle écluse aura une longueur de 500 mètres et une largeur de 68 mètres, le fond sera situé à 17,80 mètres en dessous du niveau de la mer. Pour la construire, il faudra déblayer un peu plus 9 millions de m³ de terre, dont un tiers sera réutilisé pour remblayer les cavités le long des murs de quais. La construction de l’écluse nécessitera 20 000 tonnes d’acier ainsi que 795 000 m³ de béton armé. Environ 255 personnes travailleront chaque jour à sa réalisation de la plus grande écluse au monde. Cette plateforme, qui devrait coûter environ 340 millions d’euros, entrera en service en 2016 

Conserver la place de deuxième port européen 

La construction de l’écluse du dock de Deurganck, l’un des projets phares des autorités flamandes, s’inscrit dans le cadre de la réalisation des objectifs du Pacte 2020 qui vise notamment à faciliter l’accès aux ports maritimes de Flandre. « Même en période de sévères restrictions budgétaires, un projet comme la construction de cette deuxième écluse sur la rive gauche du port d’Anvers est essentiel pour la Flandre. L’intérêt d’un tel investissement réside dans le renforcement de l’activité maritime, industrielle et logistique dans les ports du Waasland et par l’augmentation du volume de l’emploi dans la région », a déclaré Hilde Crevits, la ministre flamande de la mobilité et des travaux publics.
Ces dernières années, les activités du port d’Anvers se sont fortement développées sur la rive gauche de l’Escaut. La modernisation prochaine d’un certain nombre d’infrastructures portuaires importantes, comme le prolongement du dock de Verrebroek et l’agrandissement de la zone de Saeftinghe, rend la construction d’un deuxième accès à la mer indispensable. « Cette deuxième écluse contribuera de manière essentielle au développement de notre port sur la rive gauche de l’Escaut », a expliqué Marc Van Peel, échevin communal à Anvers, en charge du port. « Grâce à ce deuxième sas et à l’approfondissement du lit de l’Escaut, achevé à la fin de l’année dernière, le port d’Anvers répondra de manière appropriée à l’accroissement du trafic maritime. Nous conserverons de ce fait notre deuxième position au niveau européen. »