Accueil du site > Actualités > Baisse du trafic fluvial en 2011
publié le : 17-02-2012

En volume, avec un peu moins de 59 Mt, l’activité fluviale sur les voies navigables intérieures françaisesaffiche un résultat en diminution de 3% en 2011. En prestations, avec près de 7,9 Mt par kilomètres (Mt/km), le résultat se contracte de 2,4%.

Pour Voies navigables de France (VNF), cette situation "s’explique par l’accident d’une péniche et par le phénomène de sécheresse sur le Rhin, qui ont perturbé pendant plusieurs mois l’activité sur ce fleuve, ainsi que par les mouvements sociaux observés sur les ports français en début d’année 201".


Produits agricoles et charbon à la baisse

L’année 2011 enregistre un net repli de deux des secteurs traditionnels du mode :

  • Le transport de produits agricoles (9,8 Mt, -8,8%) est largement frappé par la réduction des exportations en France en 2011, analyse VNF.
  • Le transport de charbon enregistre une baisse sensible (3,8 Mt, -20,7%) due en grande partie, selon l’établissement public, à la réduction de la consommation des centrales thermiques suite à un hiver particulièrement doux en 2010.
  • Parmi les autres secteurs en repli, les produits pétroliers (5,5 Mt, -7,4%) et chimiques (1,9 Mt, -5,6%), les minerais et ferrailles (3,08 Mt, -0,8%), les engrais (1,2 Mt, -23,5%).


Matériaux de construction et conteneurs à la hausse

À l’inverse, une autre filière traditionnelle du transport fluvial connaît une augmentation de son activité, celle des matériaux de construction (22,6 Mt, +3,1%).

Parmi les hausses figurent également les véhicules et colis exceptionnels (4,7 Mt, +3,6%) ou encore les conteneurs. Ces derniers établissent un nouveau record, souligne VNF, en dépassant la barre symbolique des 500 000 EVP pour la première fois (517 000 EVP exactement). Le transport de conteneurs est en progression sur tous les bassins, à l’exception du Rhin.