Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Perspectives > Bernard Carayon : "Air France doit soutenir Airbus"
publié le : 27-06-2011

Le 08 juin 2011 par Remy Maucourt

IEN Le député UMP a lancé une pétition pour pousser le groupe Air France-KLM à acheter plus d’avions long courriers Airbus, et non des Boeing. Bernard Carayon espère qu’une décision allant dans ce sens sera annoncée lors du salon du Bourget. Il s’en est expliqué auprès de L’Usine Nouvelle.

L’Usine Nouvelle - Demandez-vous l’annulation de l’appel d’offres sur les appareils long-courriers pour lancer une procédure nationale ?
Bernard Carayon - Non, l’appel d’offres est en cours. Nous sommes 70 députés à rappeler que pour les longs-courriers, Boeing représente 70% de la flotte d’Air France. Ce n’est pas normal pour cette compagnie, dont l’Etat possède 15% du capital.

Ce coup de gueule est destiné à faire comprendre au directeur général d’Air France qu’il serait naturel qu’Airbus soit récompensé pour la qualité de ses avions. Il faut également tenir compte de la sous-traitance, qui s’effectue en grande partie en Europe pour Airbus, contrairement à Boeing. Le programme A350 est lourd, il doit bénéficier du soutien d’Air France.

Favoriser un constructeur national ne serait pas une infraction aux règlementations sur la concurrence de l’Union européenne ?
Alors pourquoi Ibéria n’a pas de long-courriers Boeing ? On peut trouver un accord européen qui soutiendrait notre constructeur. Ce n’est pas parce qu’on a en Europe une doctrine de la concurrence délirante qu’il faut s’abstenir de faire un choix européen. On se pose des questions que personne ne se pose ailleurs.

Pensez-vous pouvoir faire pression sur Pierre-Henri Gourgeon, le directeur général d’Air France ?
J’ai lu hier qu’Air France avait annoncé prendre ses décisions en toute indépendance. Je suis surpris, parce que l’Etat possède 15% du capital, que l’histoire de cette société baptisée "Air France" est fortement liée à l’Etat.

On ne peut pas dire qu’Air France est indépendante. Le Directeur général a aussi des devoirs, les députés sont là pour le rappeler. Nous souhaitons que la décision soit prise lors du salon du Bourget. Il faut que Pierre-Henri Gourgeon prenne ses responsabilités avant l’assemblée générale du 7 juillet prochain qui doit le confirmer dans ses fonctions.

La réponse d’Air France

La compagnie aérienne a réagi à cette pétition par un communiqué sans ambiguïté, reproduit ici dans son intégralité :

"Pour mémoire, Air France exploite 398 appareils dont :
. 73 Boeing – pour sa flotte long-courrier
. 186 Airbus – pour ses flottes long- et moyen-courriers. (chiffres au 31/03/2011)

Air France est la première compagnie européenne à avoir mis en ligne l’A380, en novembre 2009.
Air France est la seule compagnie à exploiter l’ensemble de la famille 320 (318, 319, 320, 321), qui constitue 100% de sa flotte moyen-courrier.

Air France-KLM envisage une commande d’une centaine d’appareils, venant notamment remplacer les flottes A340 d’Air France et MD11 de KLM.
Les négociations du groupe Air France-KLM pour le renouvellement d’une partie importante de sa flotte long-courrier sont toujours en cours avec les différents constructeurs et motoristes. Elles devraient aboutir dans le courant de l’été.

Les équipes d’Air France-KLM travaillent sur ce sujet depuis de longs mois à partir de critères économiques objectifs et en toute indépendance. Elles sont en train de faire une analyse et de comparer chacun des programmes et leurs performances respectives. A l’issue de ces travaux, elles devraient être en mesure de proposer une recommandation au Conseil d’administration d’Air France KLM, seul compétent pour cette décision stratégique."


Voir en ligne : www.usinenouvelle.com