Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Divers Logistique > Big Bang ferroviaire en vue pour le 11 décembre
publié le : 10-06-2011

Le 07 juin 2011 par Olivier Cognasse

La SNCF et RFF se préparent à une opération délicate. Une large part des horaires de trains, voyageurs et marchandises, va en effet changer en fin d’année.

"L’accélération des travaux, la mise en service du TGV Rhin-Rhône et le cadencement qui atteindra 20 % du trafic vont provoquer un mini Big Bang le 11 décembre prochain", prévient Guillaume Pepy, le patron de la SNCF. Au total, 85 % des horaires vont être modifiés

Le cadencement - des dessertes à des horaires identiques et réguliers - qui concerne actuellement 8 % des trains, va plus que doubler. Il devrait être achevé vers 2017 avec les prochaines lignes à grande vitesse. Mais il ne concernera jamais 100 % du réseau

Guillaume Pepy reconnait "qu’il ne peut pas s’appliquer sur des lignes où passent trois trains par jour". La mise en place du nouveau TGV Rhin-Rhône engendrera une remise à plat des horaires des TGV dans toute la France.

Il n’est pas question de ralentir les travaux sur les lignes nouvelles et les travaux de modernisation du réseau existant avant 2016, prévient Hubert du Mesnil, le président de Réseau Ferré de France (RFF), gestionnaire des infrastructures.

Hubert du Mesnil évoque une situation kafkaïenne. "Le 1,8 milliard d’euros consacré à la rénovation du réseau permettra d’ici trois ou quatre ans de stopper son vieillissement. Pour le rajeunir, il faudrait investir davantage et augmenter le nombre de chantiers. Ce n’est pas raisonnable actuellement. Peut-être dans quelques années, si on est capable d’aller plus vite dans les travaux."

Des trains Intercités supprimés

La révolution des horaires doit s’accompagner d’une meilleure gestion de l’attribution des sillons avec des systèmes informatiques plus performants. Cela va coûter 50 millions d’euros à chacune des deux entreprises.

A la SNCF, des négociations sont en cours avec les cheminots pour modifier leurs horaires de travail. Quand on connait la sensibilité des syndicats sur ce sujet, un dérapage social n’est pas à exclure.

Cette réorganisation pourrait entraîner, par ailleurs, la suppression de certains trains Intercités. Les usagers apprécieront… D’autant plus qu’en réservant leur billet deux mois à l’avance pour les trains des grandes lignes, ils ne connaîtront pas l’heure de leur train pendant cette période de mise en place des nouveaux horaires. Guillaume Pepy assure néanmoins qu’ils "seront informés plus tard par SMS".

Pour une fois, la SNCF et RFF semblent travailler main dans la main pour limiter les mécontentements. Il est vrai que les usagers ont su ces derniers temps faire entendre leur voix…

 



Voir en ligne : www.usinenouvelle.com