Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Divers Logistique > CGA CGM transportera l’huile de Tahiti
publié le : 01-03-2011

01/03/2011

Le groupe maritime français a signé un partenariat avec l’Huilerie de Tahiti pour le transport d’huile de coprah entre Papeete et l’Europe du nord, notamment Dunkerque. Historiquement transportée en vrac, l’huile de coprah est désormais stockée dans des conteneurs-citernes de 20 pieds chargés tous les 15 jours sur des navires du service Tour du Monde / Panama direct de CMA CGM, qui desservent l’Europe, les Etats-Unis, l’Océanie et les Caraïbes (*). Pour répondre aux besoins de ce nouveau marché, la compagnie s’est dotée d’une centaine de conteneurs-citernes. « Munis d’un système de réchauffage par vapeur, ces conteneurs-citernes, chargés de 24.000 litres d’huile, sont réservés exclusivement à l’Huilerie de Tahiti. Partis de Papeete, les conteneurs transitent jusqu’à Dunkerque. Récupérés vides et nettoyés à la vapeur par nos soins, avec certificats à l’appui, ils reviennent vides en 26 jours pour être de nouveau remplis à l’Huilerie, soit un cycle d’environ quatre mois » explique Stéphane Mercadal, directeur général de CMA CGM à Papeete.
Issu de la pulpe blanche contenue à l’intérieur des noix de coco, le coprah, l’une des principales cultures polynésiennes, est cultivé dans l’archipel de Tuamotu. Il est ensuite transporté par goélettes jusqu’à Papeete où il est raffiné puis mis en conteneurs-citernes pour être transporté jusqu’en Europe. L’huile raffinée extraite sert principalement à la production de produits cosmétiques, dont le fameux Monoï de Tahiti, et d’huile de coco alimentaire. L’huile de coprah peut également servir de biocarburant, comme c’est le cas pour l’un des générateurs de l’huilerie de Tahiti.