Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Résultats d’entreprise > Corsica ferries gagne des parts de marché
publié le : 25-05-2011

Dans un marché globalement en recul de plus de 4% sur les quatre premiers mois de l’année, Corsica Ferries est parvenue à maintenir son activité et même à augmenter ses parts de marché. De janvier à avril, la compagnie a transporté 276.099 passagers entre la Corse et le continent, soit une baisse de 4.1% par rapport à la même période de 2010. Le trafic entre Toulon et l’île de Beauté en en recul de 4.8% (201.938 passagers), alors que les liaisons au départ de Nice se contractent de 2.2% (74.161 passagers). Corsica Ferries parvient néanmoins à maintenir son activité grâce à la très belle performance des lignes desservant la Corse à partir de l’Italie. Celles-ci ont transporté en quatre mois 63.658 passagers, soit une augmentation de plus de 23% par rapport à la même période de l’an passé. Au final, la compagnie affiche donc, sur la Corse, un trafic stable (+0.04%) à 339.757 passagers. 
Il convient cependant de rappeler que les quatre premiers mois de 2010 avaient été exceptionnels pour Corsica Ferries, qui avait bénéficié des effets de l’annulation de centaines de vols suite au panache de fumée du volcan islandais, ainsi que d’un mouvement de grève à la SNCM (ce qui fut aussi le cas au premier trimestre de cette année). La compagnie note que, par rapport aux quatre premiers mois de 2009, le trafic réalisé cette année est en hausse de 19.8%. 
Dans le domaine des marchandises, les navires de Corsica ont transporté, de janvier à avril, 211.390 mètres linéaires de véhicules, entre le continent et la Corse (+20.5%) et 78.446 mètres linéaires depuis l’Italie (+45.8%), soit un total de 289.836 mètres linéaires (+26.45%). 

Près de 7 passagers sur 10

Enfin, Corsica Ferries dit représenter sur la période 68.85% de parts de marché sur le segment des passagers (65.4% entre la Corse et le continent et 89.5% sur l’Italie), et dans le domaine du fret 32.4% des marchandises transportées vers l’île de Beauté depuis le continent et l’Italie. « Malgré des termes de comparaison défavorables avec 2010, la Compagnie continue sa croissance et augmente ses parts de marché tant pour le trafic passagers que celui des marchandises. L’enseignement principal de ces deux périodes hors saison 2010 et 2011 est que la capacité maritime et particulièrement l’offre de Corsica Ferries sont parvenues à absorber le surcroit de passagers due à la crise aérienne du volcan islandais en avril 2010 et que par ailleurs cette même offre de Corsica Ferries et la fiabilité de son service on permis à ce que les 47 jours de grève de février et mars 2011 de son concurrent n’affectent que peu l’économie corse », estime Pierre Mattei, directeur général de Corsica Ferries.