Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > RFID > Cryptologie : un nouveau procédé qui sécurise les puces RFID
publié le : 27-06-2011

Un défi apparemment impossible a été résolu par le mathématicien Eike Kiltz, Chef du groupe de travail "Fondements et Applications de la théorie de cryptographie" à Bochum (Rhénanie du Nord-Westphalie). Il a développé avec une équipe internationale de chercheurs un processus d’authentification simple et totalement sécurisé pour l’immensité des puces RFID. Les chercheurs ont ainsi élucidé un problème jusqu’alors insoluble de la théorie du codage. Les scientifiques de l’Institut Horst Görtz de sécurité informatique à la RUB travaillent désormais sur un prototype pour une nouvelle génération de puces. "Cette procédure est une nouveauté dans l’industrie car il est aussi sûr qu’efficace", explique le professeur Kiltz. Pour ses résultats de recherche importants, il a récemment reçu le prestigieux Best Paper Award lors de la plus grande conférence mondiale de cryptographie "Eurocrypt 2011" à Tallinn (Estonie).

Jusqu’à présent, le point crucial résidait dans les détails : les puces RFID sont au coeur de nombreux dispositifs électroniques d’identification, par exemple dans les ouvre-portes sans fil ou les passeports électroniques. Mais ces puces miniaturisées sont souvent simplifiées, l’espace manquant pour y introduire des algorithmes cryptographiques complexes qui pourraient protéger efficacement les données sensibles. Des cryptographes renommés avaient tenté dans la dernière décennie de résoudre ce défi d’équilibre entre économie d’espace, calcul complexe, et mécanisme de protection efficace, en vain. "Les procédures d’identification existent aujourd’hui sur le marché, mais leur niveau de sécurité demeure spéculatif", a déclaré M. Kiltz.

La nouvelle méthode cryptographique de Bochum est d’un niveau de sécurité extrêmement élevé, les ordinateurs de haute performance testés auraient besoin de calculer pendant plusieurs milliards d’années pour en percer la solution, affirme l’équipe de recherche. Un prototype de la puce avec la nouvelle méthode d’authentification est actuellement en conception en collaboration avec le département "Embedded Security" de l’université de Bochum. Cette méthode devrait servir de base à la conception d’une nouvelle génération de puces RFID sécurisées.

Le prestigieux "Best Paper Award" a été attribué à E. Kiltz et à 4 autres chercheurs européens et américains pour leur article "Efficient Authentification from Hard Learning Problem". Après avoir travaillé aux Etats-Unis, Eike Kiltz est retourné à l’Université de la Ruhr en 2010, soutenu par le prix Sofya Kovalevskaya. Ce prix de la Fondation Alexander von Humboldt (AvH) soutient des scientifiques choisis pour développer leurs projets de recherche dans l’institution allemande de leur choix.



Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques....