publié le : 08-03-2012

Pour le marché de la distribution à la palette, ce n’est pas le gros lot en ce début 2012 !

"Nous étions habitués à des progressions annuelles de 15% à 20%", reconnaît Grégory Ogé, président de Volupal (une cinquantaine d’adhérents ; sept plateformes ; 650 tournées de distribution par jour sur toute la France) qui n’enregistre qu’une légère hausse des volumes de 2% à 3% au début 2012.


Activité "assez molle" aussi chez Dentressangle

"Nous constatons effectivement un léger retrait de 2-3% par rapport à la même période en 2011", explique Hervé Montjotin, directeur général de Norbert Dentressangle, en charge de la division transport qui réalise 52% à 53% du CA du groupe dont 500 millions d’euros pour la distribution à la palette (23 plateformes en France, 24 en Espagne, 15 au Royaume-Uni) sur les marchés intérieurs en France, dans la péninsule ibérique et au Royaume-Uni. Soit un quart des revenus de l’activité Transport. 
À cela s’ajoutent 150 millions de recettes en fret palettisé pour le groupage à l’international (15 agences en Europe) sous la marque Red Europe.

"Mais il faut considérer que le premier trimestre 2011 avait été très dynamique. À présent, nous sommes plutôt dans la continuité de la fin 2011 qui se caractérise par une activité assez molle.


Quel impact sur les prix ?

Les causes invoquées par les professionnels sont multiples. "Nous sommes en année électorale et nous venons de connaître une période de froid intense. Il n’y a pas de quoi se montrer alarmiste", reprend Grégory Ogé, l’un des dirigeants des Transports Pedretti (73), tête pensante de Volupal (groupement Evolutrans).

Même sang-froid au groupement Astre. "Il n’y a pas de baisse chez nous. Nous démarrons 2012 avec une progression de 10%. Celle-ci reste donc positive même si elle est moins forte qu’en 2011 (16%)", détaille Geoffroy Ehrismann, responsable du réseau et de l’offre Palet System issu du groupement Astre (160 adhérents et 300 sites en Europe, six plateformes en France) qui avait connu en 2011 des progressions mensuelles dépassant les 40% ! Reste que tout le monde est un peu inquiet (...)

Quel impact cette évolution conjoncturelle a-t-elle sur les prix ? Les distributeurs à la palette vont-ils augmenter leurs prix ? La tentation est toujours grande mais... la prudence est de mise. D’autant que la concurrence se renforce, nourrie par les ambitions de Geodis (s’appuyant sur Calberson, Cool Jet et France Express) et de Dachser France.