publié le : 11-05-2012

La réunion le 9 mai du Conseil d’Administration de Novatrans a confirmé la grande difficulté financière actuelle que connaît l’opérateur de transport combiné, intégré au groupe SNCF-Geodis depuis 2009. En 2011, l’entreprise, qui emploie 257 salariés, a enregistré une perte de 18,6 M€ pour un CA de 86,8 M€. Et le communiqué de Novatrans ne laisse que peu d’espoir sur la réussite du plan de retour à l’équilibre envisagé par la direction générale, qui prévoit des mesures de restructuration lourdes, mais surtout une recapitalisation de 42 M€. « La SNCF, par le biais de ses représentants, a indiqué qu’une éventuelle recapitalisation de l’entreprise présenterait les caractéristiques d’une aide d’Etat, laquelle suppose une autorisation de Bruxelles. Pour autant, les données du plan de redressement telles que présentées ce jour sont de nature à compromettre le dépôt d’un dossier visant à recevoir une telle autorisation » indique le document. La piste d’une cession, envisagée depuis janvier dernier, semble par ailleurs mal engagée, les offres déposées dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt ayant été jugées « irrecevables en leur état actuel ». Les acteurs éventuellement intéressés ont néanmoins jusqu’au prochain Conseil d’Administration, prévu le 8 juin 2012, pour revoir leur copie. Dans ces conditions, l’hypothèse de la fermeture de l’entreprise, qui n’est pas aussi clairement évoquée dans le document, semble malheureusement la plus probable. « La direction générale a reçu mandat du Conseil d’Administration pour étudier toute solution alternative en veillant au devenir de chaque collaborateur de l’entreprise et en consultant les institutions représentatives du personnel une fois un projet élaboré » peut-on lire à la fin du communiqué.