publié le : 03-07-2012

02/07/2012
Une enquête sur la gestion du port de Tanger Mediterranée est actuellement menée par la justice marocaine. Six responsables, dont Taoufik Ibrahimi, ancien patron de la compagnie de transport maritime Comarit-Comanav aujourd’hui en faillite et qui avait dirigé le port en 2010, ont été arrêtés la semaine dernière pour des actes illégaux portant atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, a précisé une source proche de l’enquête à l’Agence France Presse. D’après cette source, les six prévenus sont également accusés de divulgation du secret professionnel, notamment à l’étranger. Parmi les prévenus figurent deux responsables syndicaux de ce port, poursuivis pour entrave à la liberté de travail, des grèves à répétion qui avaient, selon l’accusation, perturbé le trafic maritime avec pour résultat son détournement vers des ports concurrents. Les prévenus, actuellement en détention préventive à la prison de Salé, doivent comparaître à partir de ce lundi devant un juge d’instruction.