Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Perspectives > Etat retient le projet de développement du navire du Futur
publié le : 06-04-2011

Porté par STX France et labellisé par le pôle de compétitivité EMC2, le projet New Construction Technology (NCT) fait partie des 83 dossiers retenus par l’Etat dans le cadre du 11ème appel à projets du Fonds Unique Interministériel (FUI). Cet ambitieux projet porte sur la remise à plat le design structurel et architectural des superstructures de navires à passagers. L’objectif est d’appliquer des outils et méthodes nouvelles au domaine naval mais également d’investiguer des pistes jusqu’à présent non abordées, comme l’usage des matériaux composites. Cela doit conduire à la création de structures plus légères afin d’obtenir une architecture moins présente à l’oeil tout en garantissant la tenue structurelle de la poutre navire. Il s’agit aussi, au travers de ce projet, de définir une nouvelle façon d’occuper l’espace, la nouvelle structure modifiant la disponibilité des surfaces exploitables. Ainsi, le projet doit ouvrir de nouvelles voies pour le design intérieur des navires grâce à des gains de modularité et d’habitabilité. Les chantiers STX de Saint-Nazaire compte sur les résultats de ces travaux pour faire évoluer le design des paquebots et des ferries, afin d’introduire sur le marché un nouveau produit attractif pour ses clients potentiels et permettant de faire la différence par rapport à la concurrence. Outre les avantages en termes d’architecture et d’occupation spatiale, le constructeur cherche également, par ce biais, à proposer des navires plus économes en carburant grâce à une structure allégée.
Le projet NCT, d’un montant global de 3.2 millions d’euros et d’une durée de 30 mois se voit attribuer un financement de 1.3 million d’euros par le FUI. Il rassemble autour de STX France trois autre sociétés (Meca, Multiplast et SDI) et deux acteurs académiques (ENSA Nantes et le GeM, laboratoire de l’Ecole Centrale de Nantes).