Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > International > Allemagne > Francfort inaugure une nouvelle piste
publié le : 27-10-2011

L’aéroport de Francfort a inauguré le 21 octobre 2011 une nouvelle piste très attendue. Mais la cérémonie a été quelque peu gâchée par l’interdiction provisoire des vols de nuit prononcée quelques jours auparavant, au grand dam de Lufthansa Cargo.

Par un temps brumeux et un froid vif, l’avion de la chancelière Angela Merkel s’est posé le premier sur la piste vers 12h30 GMT, une heure avant le premier avion commercial. "Les transports et la logistique comme clés du succès économique deviennent toujours plus importants", a-t-elle déclaré lors d’un discours en bordure de la nouvelle piste. L’Allemagne a besoin de capacités supplémentaires dans ces secteurs "pour rester compétitive à long terme au niveau international", a-t-elle ajouté, rappelant l’importance du "dialogue" avec les habitants victimes des nuisances sonores.


Une interdiction totale des vols de nuit

Les riverains de l’aéroport, dont quelques-uns ont protesté non loin du lieu de la cérémonie, s’opposent depuis des années à des vols nocturnes.

En 2008, une médiation avait débouché sur un compromis : en échange de l’agrandissement, les vols entre 23h00 et 5h00 du matin devaient être limités à 17 contre 40 environ actuellement. Mais début octobre 2011, un tribunal régional a décrété par surprise leur interdiction totale, dès la mise en service de la nouvelle piste le 21 octobre, jusqu’à ce qu’une cour fédérale tranche la question, probablement en début 2012.


Un non-sens économique et écologique"

Cette décision touche de plein fouet Lufthansa Cargo, la filiale fret de la première compagnie allemande qui a déjà dû annuler certains vols, notamment vers la Chine et en transférer d’autres à l’aéroport de Cologne-Bonn pour les faire décoller à l’heure nocturne initialement programmée. Selon Karl Ulrich Garnadt, le président du directoire et CEO de Lufthansa Cargo, il faut s’attendre pour la compagnie à "un préjudice à deux chiffres, en millions d’euros".

C’est un non-sens économique et écologique, poursuivi Karl Ulrich Garnadt, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à BErlin le 20 octobre 2011. Le patron de Lufthansa Cargo a en effet souligné l’impact écologique induit par les solutions de repli. Exemple : Lufthansa Cargo a dû multiplier les pré et post-acheminements par camion.