publié le : 16-04-2012

Sernam entre dans le giron de Geodis. Ainsi en a décidé le 13 avril 2012 le tribunal de commerce de Nanterre, en retenant la seule offre en lice pour la reprise d’une partie des activités de Sernam.

L’offre de reprise partielle était portée conjointement par Geodis Calberson et BMVirolle (elle-même filiale de Geodis à 30%), pour un prix global de 750 000 euros (à raison de 500 000 euros pour le premier et 250 000 euros pour le second).


Suppression de certains agences

La marque Sernam va disparaître, Calberson regroupant l’ensemble des activités. Tous les sites d’exploitation ne seront pas repris. "Les agences Geodis Calberson situées au sein des mêmes bassins d’emplois (distance de 0 à 30 km) reprendront les personnels concernés", selon l’offre de reprise dont l’AFP s’est procurée une copie. De même, il ne prévoit pas de reconduction des contrats de sous-traitance.

Selon un communiqué publié par la direction de Sernam le 10 avril 2012, l’offre de reprise porte sur 831 postes. "684 salariés seraient transférés directement aux repreneurs, dont 622 chez Geodis et 62 chez BMV. À cela s’ajoutent sous réserve d’une modification de leurs contrats de travail 37 salariés, et 110 offres de reclassement avec reprise d’ancienneté (65 pour Aster et 45 pour le siège)", précise ce communiqué.

Les licenciements devraient concerner environ 600 à 700 salariés, selon les acceptations ou non de reclassement. Sernam Services emploie en effet 1 340 salariés (dont 53 non permanents) et Aster 141 salariés permanents, selon le compte-rendu d’une réunion qui s’est tenue le 3 avril 2012 au ministère du Travail.


Création d’une cellule de reclassement

Cette réunion a permis d’acter la création d’une cellule de reclassement Sernam/Aster d’une durée de 6 mois, financée par l’État. Elle rassemblait les principaux acteurs du transport routier, les organismes de formation du secteur, Pôle Emploi, l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes), la DGEFP (Direction générale à l’Emploi et à la formation).

Un organisme privé de placement doit être désigné. Il sera notamment chargé de la "coordination des offres et de l’organisation des bourses à l’emploi".

"L’opérateur devra, à compter le 16 avril 2012, transmettre aux différents acteurs un calendrier et un processus de mise en œuvre et d’organisation des bourses à l’emploi par bassin d’emploi eu égard à la dissémination des agences Sernam Services sur tout le territoire national. Pôle Emploi devra être étroitement associé à ce processus", précise le compte-rendu de la réunion qui s’est tenue au ministère du Travail.