publié le : 27-10-2011

Le plan directeur du port de Hong Kong à l’horizon 2020 n’y suffisait plus. Prévoyant un certain nombre de mesures pour renforcer les capacités portuaires de l’ex-colonie – la construction d’un 10ème terminal de conteneurs sur l’île de Tsing Yi, dont les études de faisabilité sont en cours, ainsi que l’approfondissement de 15 m à 17 m des chenaux d’accès aux terminaux de Kwai Tsing – il lui manquait une dimension globale et stratégique.

C’est ce que l’étude 2030 devrait lui apporter. Elle se penchera notamment sur les enjeux liés à l’intégration chaque jour plus poussée des activités économiques et logistiques entre Hong Kong et la Chine continentale.


Un complexe logistique dernier cri

Plus concrètement, il s’agira de considérer en premier lieu les interconnexions avec la ville voisine de Shenzhen, le long d’un corridor économico-logistique dit occidental, impactant le développement du port de Hong Kong et des services logistiques dans les zones de Tsing Yi et Kwai Tsing, qui concentrent actuellement l’essentiel des terminaux de conteneurs.

Plusieurs terrains ont d’ores et déjà été sélectionnés sur Tsing Yi en décembre 2010, pour y installer dans les années à venir un complexe logistique dernier cri. D’autres localisations sont examinées, aux mêmes fins, dans les localités voisines de Kwai Chung et Tuen Mun. Les activités logistiques dans ce périmètre seraient nourries non seulement par le port, mais aussi par l’aéroport, une liaison routière étant envisagée entre ce dernier et Tuen Mun.


Un pont vers Macao

La croissance des échanges avec Macao et Zhuhai, à l’ouest du delta de la rivière des Perles, constitue également un élément important des réflexions. Le fret terrestre devrait être stimulé sur cet axe, avec la construction et la mise en service en 2016 d’un pont routier de 50 km entre les deux villes précitées et Hong Kong.

Pour répondre à ces flux, l’étude 2030 pose comme option plausible des développements portuaires nouveaux au nord-ouest de l’île de Lantau, non loin de l’aéroport et de l’entrée du pont. Dans un registre un peu différent mais toujours dans l’optique de l’intégration logistique, le Marine Department de Hong Kong planifie avec ses homologues du delta des Perles la mise en service d’un nouveau système harmonisé de gestion et de partage des données du trafic maritime et fluvial dans la zone.