publié le : 16-04-2011

Et de six. Avec l’inauguration officielle le 7 avril dernier de la plate-forme logistique de Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, Kuehne+Nagel a franchi une première étape dans le cadre du contrat d’externalisation de six ans qu’il a signé en 2008 avec Airbus. Cet entrepôt tout neuf d’environ 19.000 m2 (dont une mezzanine de 1.600 m2) est en effet le dernier des six hubs européens, installés au plus proche des sites de production, que prévoyait le nouveau schéma directeur de l’avionneur dans le cadre du plan Power8. C’est aussi le premier à avoir été construit spécialement, les autres ayant été implantés dans des bâtiments existants. Avec ses 70.000 références (et bientôt 90.000 avec le démarrage cet été de la production de l’Airbus A350 XWB), Montoir alimente en pièces (avec 70.000 références) les sites industriels d’Airbus à Nantes et Saint-Nazaire, en remplaçant sept dépôts internes (un à Nantes et six sur le site d’assemblage de Saint-Nazaire) qui sot autant d’espaces en plus pour la montée en puissance de la production. Les autres hubs sont situés à Hambourg, à Broughton (GB), à Toulouse, à Getafe (au sud de Madrid) et à Puerto Real, près de Cadix. Au-delà de la consolidation des surfaces, ces nouveaux outils inaugurent également une nouvelle façon de travailler, selon un processus harmonisé d’appros bord de ligne en flux tirés et de « kitting » (préparation dans un seul « roll » de l’ensemble des pièces nécessaires à un compagnon pour réaliser un OF complet). « Les modèles, qu’ils soient implémentés en Allemagne, en France, en Chine ou en Espagne, sont rigoureusement identiques, benchmarkables, y compris dans la gestion des opérations et du contrat avec Airbus. On sort d’une logique pays pour entrer dans une problématique mondiale » a indiqué Patrick Pépin, Président de Kuehne+Nagel France lors de l’inauguration du hub de Montoir 
« Au-delà de ce bâtiment, nous allons saisir l’opportunité d’optimiser nos flux logistiques, de re-réfléchir sur les modèles actuels, de redéfinir les besoins, d’envisager de nouvelles solutions, de nouveaux outils, de changer profondément la façon de travailler des femmes et des hommes, tout en veillant très attentivement à maintenir les fortes compétences et le côté humain de ce métier » a déclaré Bernard Lavergne, le tout nouveau vice-Président Supply Chain, Logistics et Transport d’Airbus, auparavant directeur du site de production toulousain d’Airbus à Saint Eloi. Le travail commun entre Airbus et K+N est déjà entré dans l’étape de ré-engineering des flux et des processus. « La prochaine étape, que l’on va engager à partir de l’année prochaine, portera sur un plan d’amélioration continue agréé en commun » nous confie Claude Bitouzet, Responsable des opérations logistiques et transport chez Airbus. Par ailleurs, les prochaines réalisations sont l’ouverture d’un hub en Chine, opéré par Kuehne+Nagel, pour alimenter le site de production d’A320 de Tianjin, l’extension du hub existant en Allemagne et des études d’opportunités pour créer des hubs externes à Toulouse et au Royaume-Uni (en 2012-2013). Par ailleurs, l’harmonisation du WMS (progiciel de gestion d’entrepôt) sur tous les hubs suit son cours. Déjà installé à Hambourg puis à Toulouse, le logiciel PSIwms (de l’éditeur allemand PSI) sera mis en place fin 2011 à Montoir et sur le hub britannique. Son installation sur les hubs espagnols est prévue pour 2012