Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Perspectives > L’europe veut investir dans les transports
publié le : 27-10-2011

La Commission européenne a proposé le 19 octobre 2011 un plan de grands travaux pour créer des emplois et soutenir la compétitivité de l’Union européenne à un moment où elle en a particulièrement besoin.

"La Commission a adopté aujourd’hui un plan qui va financer des investissements pour une valeur de 50 milliards d’euros pour améliorer les réseaux européens numériques, de transports et d’énergie", a précisé à la presse son président, José Manuel Barroso.


Relier les ports aux réseaux ferré et routier

Le secteur des transports se taille la part du lion avec une dotation de 31,7 milliards d’euros, dont 10 milliards provenant du fonds de cohésion. Cette enveloppe doit servir notamment à relier les 83 ports européens aux réseaux ferroviaire et routier et à réduire les goulets d’étranglement aux frontières.

Fait marquant, l’exécutif européen souhaite que les pays de l’UE réservent cette enveloppe dans le prochain budget pluriannuel des Vingt-Sept entre 2014 et 2020, à propos duquel les négociations ont à peine démarré.


Financement : le "Project Bond Initiative"

Bruxelles espère inciter le secteur privé à cofinancer ces projets d’infrastructures considérés comme stratégiques, en les encourageant via un effet de levier.

En conséquence, la Commission a également adopté le 19 octobre 2011 un projet d’instrument financier innovant, en liaison avec la Banque européenne d’investissement (BEI) : un emprunt obligataire européen de financement de projet appelé "Project Bond Initiative". Seul bémol, cette initiative doit encore être soumise à l’approbation des 27 États membres.