Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Intermodalité > La Compagnie Ferroviaire Régionale dépasse ses objectifs
publié le : 10-11-2011

Moins d’un an après la remorque de ses premiers trains dans le Morvan, la Compagnie Ferroviaire Régionale (CFR) devient progressivement l’un des principaux opérateurs de fret de proximité (OFP) français. Ses tonnages devraient pratiquement être multipliés par cinq en 2012, passant d’un peu plus de 100 000 tonnes cette année à 470 000 tonnes en 2012.

Le plan de marche qui prévoyait des volumes transportés de l’ordre de 400 000 tonnes en 2013-2014 est donc d’ores et déjà dépassé.


Contrat pluriannuel avec Infrarail

En fait, la CFR s’installe rapidement sur des marchés qu’elle n’avait pas prévu de réaliser à l’origine. "L’objet initial de notre société était de sortir des trains des carrières du Morvan et de les acheminer sur Cercy-la-Tour, soit sur un rayon de 45 kilomètres. Nous avons dû cependant élargir considérablement notre champ d’action pour répondre à la demande de nos clients, les entreprises ferroviaires n’étant pas en mesure d’assurer les dessertes terminales", explique Jean-Jacques Mary, président de CFR.

Atteignant actuellement 470 km, ce rayon sera porté à 580 km en mai 2012 en prolongement de la mise en place d’un nouveau trafic Infrarail vers Reims. D’ailleurs, les tonnages de ballast transportés pour le compte d’Infrarail passeront de 58 000 tonnes cette année à 190 400 tonnes en 2012. Les taux de régularité de 100% atteints depuis la remorque du premier train ainsi que la réactivité de la société ont visiblement séduit l’activité de la SNCF. Celle-ci s’apprête à signer avec la CFR un contrat de trois ans avec une clause de révision tous les ans.

L’année 2012 marquera aussi le démarrage d’un trafic pour le compte d’Eiffage. Depuis la carrière de La Vauvelle, les trains de granulats seront acheminés sur Montereau et Troyes. Parmi les tonnages déjà acquis figurent également les 190 000 tonnes de granulats réalisés pour le compte de GBA (Granulats Bourgogne Auvergne)-Groupe Lafarge.


Un projet bois avec Fret SNCF

La progression des tonnages transportés par la CFR pourrait devenir exponentielle si un projet de transport des bois du Morvan se concrétise. Plutôt que d’emprunter la route, ces bois pourraient à nouveau être acheminés par le rail. L’étude économique de faisabilité devra être approuvée par la Commission Inter Modbois et confirmer la viabilité.

"Nous pourrions commencer dès 2012 avec un tonnage de 40 000 à 60 000 tonnes, le potentiel de trafic au départ du Morvan étant de l’ordre de 150 à 200 000 tonnes par an. Nous prévoyons à cette fin de travailler avec Fret SNCF. Dans ce schéma incluant la réouverture de plates-formes bois à l’ouest et l’est du Morvan ainsi qu’en Bourgogne, nous prendrions en charge la remorque des trains jusqu’au triage de Perrigny avant de les remettre à Fret SNCF", détaille le patron de la CFR.

En attendant, la CFR recrute de nouveaux conducteurs qui porteront ses effectifs à 20 personnes en 2012. Le chiffre d’affaires devrait, dans le même temps, être multiplié par quatre pour atteindre 6,5 millions d’euros.