Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Trafics portuaires > Le Havre pénalisé par les conteneurs en 2011
publié le : 24-01-2012

24/01/2012

Le Grand Port Maritime du Havre a enregistré une baisse de trafic de 4% en 2011, avec un volume de 68.5 millions de tonnes. Principal segment en baisse, le conteneur, qui a notamment souffert en début d’année des mouvements sociaux liés à la réforme portuaire. Avec 21.6 millions de tonnes, le trafic conteneurisé est en recul de 6%, (2.22 millions d’EVP). Les mauvais résultats du 1er trimestre (483.000 EVP) ont en partie été compensés au cours des mois suivants. Avec 559.000 EVP, le 2ème trimestre a montré une reprise nette de +16% au regard du 1er trimestre. Le pic de l’activité a été atteint à l’été 2011 avec 600.000 EVP. Tout en progressant de 5.7% au regard de la même période de 2010, le 4ème trimestre 2011 a marqué le pas à 576.000 EVP. Elément favorable à retenir cependant : le maintien du trafic vers l’hinterland du port du Havre (à 1.85 million d’EVP). On peut souligner la belle progression du transport combiné fluvial (+14% à 192.000 EVP). En revanche, le mode ferroviaire est en retrait de 13% à 105.000 EVP, lié en particulier aux travaux de modernisation engagés sur l’ensemble du réseau ferré national. Par ailleurs, le port a vu progresser son trafic hinterland de conteneurs pleins (+1.65% à 1.5 million d’EVP). 

Belle progression du trafic roulier

Les vracs liquides ont marqué un recul de 2% sur tous les segments : le brut (27.5 millions de tonnes), les produits pétroliers raffinés (11.7 millions de tonnes) et les produits chimiques (1.7 million de tonne). Des secteurs frappés par le ralentissement économique mais également par la crise du raffinage. Pour les vracs solides, les importations de granulats destinés à la construction ont très fortement progressé (+59 % à 1.3 million de tonne), tout comme les ciments (+18 %, à 0.4 million de tonne) alors que les charbons ont reculé (-37 %, à 1.3 Mt). 
En revanche, le trafic roulier poursuit un bel essor à plus de 8% (350.000 unités). Le port du Havre a d’ailleurs fait du secteur une de ses ambitions majeures, dans le cadre du plan RORO MAX, lancé en juin dernier et visant à faire du terminal roulier havrais une référence en Europe avec un objectif annuel de 500.000 véhicules d’ici 2015. Pour répondre aux besoins de la clientèle et des trafics, une dizaine d’hectares de nouvelles surfaces ont été mises en service à l’été 2011 à l’ouest du terminal existant, ce qui porte la surface totale opérationnelle du terminal à 80 ha. On peut noter un basculement progressif de l’export (largement majoritaire jusqu’en 2007) vers l’import du fait d’une action commerciale offensive des acteurs du roulier dans un contexte très concurrentiel. Aujourd’hui, les grands constructeurs mondiaux s’appuient sur le terminal roulier du Havre pour distribuer leurs véhicules sur le marché français : Renault/Nissan, Peugeot/PSA, Kia, BMW... Au niveau du fret transmanche, le trafic se maintient avec 25.560 véhicules fret sur l’année 2011. 

Une bonne année pour le trafic passagers 

Très belle année pour la croisière avec une progression de 50% du nombre de passagers par rapport à 2010. Au total, 193.700 passagers ont transité par Le Havre au cours des 95 escales annuelles (contre 128.760 passagers et 70 escales en 2010), profitant notamment du placement du Havre en tête de ligne par Costa Croisières. L’année a également été marquée par une augmentation des nuitées et un allongement des séjours en France. 
Côté ferries, on note une bonne reprise du trafic transmanche avec plus de 343.000 passagers, en hausse de 28% grâce à une très belle saison estivale. Ceci s’accompagne d’un net regain du trafic de véhicules passagers (+41% à 125.900 unités) après une année 2010 morose.