Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Intermodalité > Le Port de Nantes va gérer son réseau ferroviaire
publié le : 30-04-2011

L’année 2011 s’annonce comme une grande année pour le mode ferroviaire sur le port de Nantes/ Saint-Nazaire. Le 15 mai 2011, le grand port maritime démarre l’exploitation en propre de son réseau ferré. La gestion des infrastructures est basculée sur lui par RFF (Réseau ferré de France). Ce sont 43 km de voies dont la propriété, comme dans les autres ports, lui a été transférée en 2008.

En novembre 2010, il a reçu l’agrément de gestion par l’établissement public de sécurité ferroviaire.


Un marché passé pour trois ans avec Europorte

Au terme d’un appel d’offres lancé l’été 2010, il a sélectionné celui à qui il déléguerait la gestion des circulations et la maintenance des voies. Il y avait deux candidats : SNCF et Europorte, filiale d’Eurotunnel. C’est ce dernier qui l’a emporté et qui a affecté une équipe de sept personnes.

"C’est un marché public passé pour trois ans avec option pour deux ans supplémentaires. Nous abordons un nouveau métier. Le port veut conserver la possibilité d’internaliser à l’avenir certaines tâches, comme par exemple la maintenance", indique Alain Leblanc, en charge du ferroviaire au port.


Un réseau ferroviaire bouclé et agrandi

Le port a terminé en mai 2010 le "bouclage" de son réseau passant par tous ses terminaux Ouest (multivracs, charbon, agroalimentaire, conteneurs et roulier) à Montoir. Entre 2010 et 2013, il va dépenser encore deux millions d’euros pour installer de nouveaux embranchements, selon les demandes des industriels installés sur le domaine portuaire. "Nous ne nous interdisons pas d’aller au-delà", précise Alain Leblanc. Une proposition aux industriels et logisticiens pour qu’ils n’hésitent pas à installer leurs entrepôts dans l’orbite des usines Airbus et des Chantiers de l’Atlantique voisins.

Le port dispose lui-même de 70 ha réservés à la logistique derrière ses terminaux rouliers et à conteneurs. À Nantes/Saint-Nazaire, 1,5 Mt de trafic (céréales, ferraille, produits du bâtiment, produits énergétiques) transite pour le moment par fer. Le port de Nantes/Saint-Nazaire compte en particulier sur une nouvelle "virgule ferroviaire", à Savenay, pour faire mieux.

Des trains constitués à Montoir, jusqu’à 44 wagons, pourront bientôt rejoindre directement Rennes au Nord alors qu’ils devaient jusqu’ici "remonter" jusqu’à Nantes.