Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Infrastructures pour la logistique > Le Terminal du Verdon bientôt remis en état
publié le : 01-09-2011

La crise semble se résoudre au terminal du Verdon, site du grand port maritime de Bordeaux (GPMB), bloqué par des avaries sur ses deux portiques. Après la réunion qui s’est tenue le 3 août 2011 entre les principaux opérateurs du site, les engagements pris par la direction du port ont été tenus.

Le 24 août, un navire de MSC a accosté le long du quai du Verdon pour y être opéré. "Le portique a été remis en service par les services du port. Nous avions eu l’engagement du port qu’il serait en état de fonctionnement. Nous pouvons donc reprendre nos escales", nous a indiqué un responsable de l’armement qui avait dû transférer son activité sur Bassens.


Les deux portiques à remettre en état

Du côté du port, la remise en service du portique 202 est effective depuis le 12 août. "Des tests ont été réalisés par une société de certification et nous pouvons désormais opérer des navires avec ce portique", assure Laurence Bouchardie, directrice commerciale du GPMB. Le navire de MSC a donc été traité avec un seul portique.

Les portiqueurs ont toutefois accepté de travailler sur ce portique sans disposer de l’ascenseur, toujours en panne. "Nous devons remettre les deux portiques du Verdon en état aux frais du port, tel que le prévoit l’accord de transfert de propriété des outillages à la société de manutention, continue Laurence Bouchardie. Pour l’ascenseur, la pièce manquante a été commandée et doit arriver dans les prochains jours. Pour l’autre portique nous entamons immédiatement les travaux et nous espérons un retour opérationnel d’ici la fin de l’année 2011.


Le recours à une grue mobile

Enfin, le port a accepté de participer financièrement au transfert d’une grue mobile au Verdon afin d’améliorer les conditions de manutention sur ce site jusqu’au retour aux conditions normales d’exploitation."

Le GPMB attend maintenant la nomination officielle de son président du directoire, Christophe Masson