publié le : 22-09-2011

"La crise financière mondiale ? Je ne comprends pas de quoi vous parlez", sourit Yan Budi, porte-parole de l’autorité portuaire de Jakarta, en réponse à la question sur les retombées de la crise sur la santé économique du port. "Nous ne connaissons pas vraiment ce problème", éclaircit-il.

Les autorités du port de Jakarta semblent loin de la morosité des économies européennes. Les chiffres affichés, s’ils ne témoignent pas sur ces dernières années de hausse spectaculaires, sont tout de même positifs. À l’image de la conjoncture indonésienne, le port de Jakarta signe une belle croissance à deux chiffres pour le premier trimestre 2011. Un chiffre qui corrobore celui du produit national brut indonésien qui augmente de 6,2% en 2010.


L’année 2011 bien partie

Déjà pour l’année 2010, le site a enregistré un maintien significatif de ses volumes : 40 millions de tonnes de marchandises manufacturées, avec 12 millions de tonnes de marchandises importées et plus de 4 millions de tonnes de marchandises exportées.

La majorité des marchandises qui transitent par le port de Jakarta sont des textiles, des produits électroniques et des pièces détachés pour les véhicules automobiles. Et "l’année 2011 s’annonce très positive", remarquent, confiantes, les autorités portuaires.
Le nombre de navires accueillis par le port de Jakarta s’envole littéralement, passant de 23 Mtpl pour le premier trimestre 2010 à 27 Mtpl pour la même période en 2011, soit une augmentation de 4 139 à 4 470 navires.


Trafic conteneurisé à la hausse

Le trafic conteneurisé enregistre une progression de 16%, passant de 1 MEVP pour le premier trimestre 2010 à 1, 2 MEVP pour le premier trimestre 2011. Même tendance pour les vracs liquides qui augmentent de 28% à 889 900 t cette année.

Les vracs secs connaissent, eux, une diminution réelle de 36% à 688 841 t sur le premier trimestre 2011.