Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Aeroports > Les résultats fret de Nice diminuent
publié le : 19-01-2012



Le fret aérien traité sur le tarmac de Nice-Côte d’Azur a reculé de 6,4% en 2011 à 21 177 tonnes, et la chute s’est accélérée au dernier trimestre. La conséquence des effets de la crise et de l’ouverture de nouvelles lignes par Emirates.Quand Emirates éternue, l’aéroport de Nice-Côte d’Azurs’enrhume... L’ouverture de liaisons aériennes vers Madrid et Genève par la compagnie de Dubaï au premier trimestre 2011 s’est traduite par une évasion des trafics fret qui, jusque-là, transitaient via l’aéroport azuréen avec des pré et post acheminements camionnés.

Emirates, qui concentre à elle seule deux tiers du fret à Nice, a ainsi transporté 6 821 tonnes de marchandises dans les soutes en 2011, soit 17% de moins qu’en 2010. Un recul que le dynamisme de Delta Airlines, avec 6% de croissance en 2011 avec 1 300 tonnes sur Nice - New York, ni la croissance de Lufthansa Cargo (+31%) ne sont parvenues à compenser. Air France, de son côté, poursuit son inéluctable descente (-10%) sans parvenir à stabiliser ses trafics.


Seul l’express est en forme

Le fret avionné, qui représente 51% du trafic de la plate-forme, a reculé de 9% en 2011 (10 819 tonnes) et le fret camionné (32% du trafic fret total) suit la même tendance, enregistrant une baisse de 8% et 6 704 tonnes. Seul l’express affiche une belle santé, porté par l’accroissement des ventes par Internet qui se traduit par une hausse des petits colis expédiés. Avec 3 654 tonnes, l’express marque un bond de 7% en 2011. Les résultats sont néanmoins contrastés : tandis que Chronopost chute de 7%, DHL progresse de 9% et Fedex de 28%.

La trafic de la Poste, avec 2 690 tonnes, a quant à lui progressé de 6%. Les vols tout cargo se sont limités en 2011 à une seule opération réalisée en septembre pour le compte d’Alcatel Alenia Space qui a expédié un satellite à destination de Xichang en Chine.


Un décrochage en mai 2011

"En début 2011, le trafic était stable, en ligne avec les chiffres de 2010, puis nous avons connu un décrochage à partir du mois de mai. La chute s’est accrue en fin 2011 pour atteindre -19% en décembre. Ce recul est la conséquence de la crise économique. Les importations, en chute libre en décembre (-50%), ont reculé de 30% sur l’année 2011. Heureusement que l’export résiste : malgré une baisse de 8% en décembre, l’année s’est achevée sur en progression de 6%, analyse Eric Montariol, responsable fret de l’aéroport Nice-Côte d’Azur.

"Même le fret express qui a bénéficié d’une hausse spectaculaire sur les cinq premiers mois 2011 s’est par la suite affaibli, poursuit-il. La baisse globale en 2011 s’élevant finalement à -6,4% par rapport à 2010". Le responsable fret de l’aéroport avoue rester pessimiste vu l’attentisme des opérateurs et la période préélectorale.

L’aéroport de Nice-Côte d’Azur, qui a célébré le 7 décembre 2011 les 20 ans de la plate-forme fret, a obtenu en octobre un agrément d’agent habilité délivré par la DGAC et a bénéficié d’une extension du Poste d’inspection frontalier (PIF) vétérinaire aux marchandises d’origine animales non consommables afin de reconquérir les trophées de chasse et des ingrédients qui entrent dans la compositions des produits cosmétiques.