Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Aeroports > Lyon Saint Exupéry présente un bilan mitigé
publié le : 02-02-2012

À ne considérer que le fret avionné, constitué par le fret et l’activité de La Poste, l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry termine sur un total de 36 381 tonnes, en légère baisse par rapport à 2010. Le fret ne recule que de 0,3% à 32 859 tonnes, mais l’activité postale termine l’année en baisse de 17%, à 3 522 tonnes.

Le fret camionné devrait atteindre pour sa part 102 616 tonnes en 2011, en hausse de 4,6%. Enfin, le tonnage multimodal, qui totalise l’activité des prestataires autres traités sur Cargoport s’élève à 163 096 tonnes, en hausse de 7%. Au total, relève Éric Burdin, directeur du fret, le tonnage total fret traité sur la plate-forme en 2011 aura été de 302 093 tonnes.


Fret express toujours soutenu

En matière de fret avionné, les trafics conservent la même typologie que les années précédentes : le fret express constitue le gros du trafic avec 29 747 tonnes transportées, en hausse de 3,2%, révélateur d’une légère reprise de l’activité économique. En revanche, le trafic charter a baissé pour finir l’année avec 271 tonnes, tout comme le fret mixte, transporté dans les soutes des avions passagers, qui totalise 3 041 tonnes (-7% par rapport à 2010).

Le fret express a donc poursuivi sur sa lancée, profitant de la présence des principaux opérateurs (UPS, DHL, FedEx, TNT). La seule modification a concerné DHL. Outre sa ligne régulière qui relie chaque jour Lyon à sa base de Leipzig, l’expressiste avait interrompu en fin 2011 son second vol qui assurait une rotation Bruxelles-Lyon-Toulouse et retour par l’Espagne et Lyon, en B757. Le vol a repris le 20 janvier 2012 mais est désormais assuré par un modèle plus petit (B737). Les opérateurs demeurent : UPS avec un B767, TNT en BAe et en B737, FedEx avec un ATP. La Poste, pour sa part, utilise les B737 d’Europe Airpost.


Charters : les raisons d’une baisse

Côté charters, la baisse de trafic enregistrée en 2011 est à mettre au compte du retrait temporaire de British Airways des opérations de déblocage du Beaujolais primeur, en novembre. Depuis la réforme de la libération du Beaujolais nouveau, qui a donné plus de latitude aux transitaires pour transporter le vin nouveau par voie maritime, la compagnie britannique était la seule à maintenir une desserte aérienne du vin nouveau. En 2010, elle avait organisé trois vols cargo, dont l’un en direction de Londres et deux en direction du Japon. Confrontée à un changement d’avions (Boeing B777 remplaçant des B747), tombant en plein dans l’opération du Beaujolais, la compagnie a préféré annuler cette année toute desserte aérienne.

En revanche, la mise en place depuis décembre 2011 d’un vol régulier sur Hassi Messaoud (Algérie) par Sky Projects International constitue une bonne nouvelle. Cette rotation hebdomadaire doit permettre d’acheminer le matériel nécessaire aux explorations menées sur les champs pétroliers (pièces mécaniques et autres). De même, courant 2011, l’association Action contre la Faim a organisé plusieurs vols en direction de pays africains en crise pour y acheminer du matériel humanitaire, dont celui nécessaire à ses équipes sur place. Dans cet objectif, Action contre la Faim a créé un stock d’urgence, géré par Bioforce, et qui permet de charger rapidement des avions (surtout des Antonov 12).


Trafic mixte : peut mieux faire

Enfin, le fret transporté en soute a légèrement baissé en 2011, pour une large part en raison du départ de Corsair qui a quitté Lyon pour Paris. Le tonnage transporté est passé de 627 tonnes en 2010 à 333 tonnes en 2011. Des chiffres qui devraient vite repartir à la hausse, Air Austral devant se repositionner en 2012 sur la plate-forme avec trois rotations hebdomadaires effectuées en B777.

Cargoport : de nouveaux parkings pour gros porteurs fret

S’étendant aujourd’hui sur 50 hectares au sud de la plate-forme, Cargoport, la zone fret de l’aéroport, poursuit année après année son développement. Parmi les projets, celui d’aménager et d’étendre de nouveaux parkings avions pour des Boeing 747.
Sur le site, il est prévu en mai 2012 de remettre à niveau la voirie sud de la zone fret et en fin d’année, de reprendre les parkings des expressistes.