Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Aeroports > Marseille-Provence bat un record de croissance
publié le : 23-02-2011

La plateforme Marseille-Provence a battu un nouveau record en 2010 avec une croissance de 7% du fret avionné. Camionné, avionné, express, vols tout cargo... Tous les indicateurs sont au vert à l’exception de La Poste qui connaît des difficultés structurelles.
Au total, 52 179 tonnes de marchandises ont transité en 2010 via le tarmac de l’aéroport de Marseille-Provence, en hausse de 7% comparé à une année 2009 déjà exceptionnelle (48 748 t) grâce à 6 vols charters tout cargo vers Constantine. Ces vols, chargés de matériels de BTP, étaient destinés à la construction de l’autoroute Est-Ouest en Algérie.
"Nous avons connu une année exceptionnelle grâce à la croissance de l’express de 6,1% et du fret traditionnel en hausse de 12,9%", détaille Jean-Marc Boutigny, responsable fret de l’aéroport de Marseille Provence.
Des lignes communes pour les expressistes
Totalisant 44 882 tonnes en 2010, l’express a tiré parti de la montée en puissance des lignes communes à UPS, DHL et TNT sur Tunis (+25%) et Malte où un vol quotidien est exploité depuis deux ans. Les trois expressistes souhaitent en 2011 dupliquer l’expérience sur l’axe Marseille-Alger, sous l’impulsion du département fret de l’aéroport. "C’est une ligne compliquée à mettre en place. Il faut trouver le bon appareil, le créneau horaire et puis il y a la concurrence des autres aéroports", admet Jean-Marc Boutigny.
La concurrence exacerbée dans le fret met La Poste en mauvaise posture. L’entreprise publique fait les frais à la fois d’une restructuration interne et transporte, pour des raisons d’économie, de plus en plus de courrier par camion. La montée en puissance d’Internet a porté un nouveau coup au transport aérien du courrier, en recul de 17,3% avec 5 583 tonnes.
L’année 2011 devrait rester orientée à la hausse pour l’express avec l’ouverture fin novembre 2010 d’une ligne quotidienne Marseille-Rennes par Chronopost qui dessert ainsi la Bretagne.
Avec 7 297 tonnes de fret traditionnel, Marseille-Provence se porte également bien. Sur ces trafics (deux tiers à l’import, un tiers à l’export), Air Algérie tient toujours la tête du classement avec 2 408 tonnes et en dépit du recul de 12% des tonnages transportés. "L’Algérie, Hassi Messaoud en particulier, reste une niche pour l’aéroport", explique Jean-Marc Boutigny. En seconde position, loin dernière, on retrouve Air Corsica (ex CCM) qui, avec 1 602 T, réalise malgré tout une belle performance (+12,9 %) grâce à une desserte étoffée des aéroports Corses (Bastia, Ajaccio).
Plusieurs opérations charters
Fin 2010, quatre vols charters ont été organisés par El Al entre Marseille et Tel Aviv avec 500 tonnes de retardant chargé sur des B747 tout cargo et destiné à circonscrire un incendie en Israël. De belles opérations ont également été réalisées par Eurocopter qui a expédié des hélicoptères chargés sur des AN 124 à destination de la Chine, du Brésil et des Émirats Arabes Unis.
L’aéroport est également une tête de pont pour les vols humanitaires : "Un vol charter est parti au Congo chargé de 4X4 pour l’ONU et trois appareils ont décollé pour l’Irak avec à bord des produits chimiques pour désinfecter les canalisations", détaille Jean-Marc Boutigny.
S’agissant du fret camionné, quelque 20 000 tonnes ont été transportées sur la route essentiellement vers Roissy CDG, Francfort et le Luxembourg.



Voir en ligne : http://www.wk-transport-logistique....