publié le : 13-09-2011

Enfin une bonne nouvelle pour le port de Marseille et les compagnies exploitant des lignes vers la Corse. Après avoir perdu d’importantes parts de marché dans un contexte de concurrence exacerbée, le trafic entre la cité phocéenne et l’Ile de Beauté a retrouvé des couleurs cet été. Par rapport à l’été 2010, le nombre de voyageurs transportés entre Marseille et la Corse a connu une augmentation de 43%, soit près de 450.000 passagers en juillet et août, contre 312.000 sur la même période de 2010. « La part de marché du port de Marseille-Fos sur la destination Corse s’améliore de 6 points à fin juillet 2011 pour s’établir à 32% (derniers chiffres disponibles). La hausse du trafic tient aux politiques commerciales et tarifaires attractives menées par les compagnies desservant la Corse, la SNCM et la CMN, mais aussi à la fiabilité de leurs services », explique le Grand Port Maritime de Marseille, qui reconnaît également que cette hausse s’explique aussi « par une concurrence amoindrie des ports de Nice et Toulon, où les liaisons vers la Corse affichaient une baisse à fin juillet, ce dernier port étant notamment affecté par l’arrêt de la ligne Mobylines en février ». 
Reste que les voyants sont au vert, et que la nouvelle est accueillie avec enthousiasme sur la place portuaire, plus habituée ces dernières années à subir les assauts de la concurrence et l’évaporation d’une partie du trafic. Alors qu’en août, Marseille bénéficiait de 80 escales supplémentaires par rapport à 2010, on observe également, depuis début 2011, une hausse de la moyenne du nombre de passagers par escale (791 passagers en 2011 contre 644 en 2010). 
Malgré les mouvements sociaux du début de l’année, qui avait provoqué une baisse de 16% du trafic vers la Corse, l’activité s’est largement redressée par la suite et la très bonne saison estivale a largement compensé les pertes du début d’année. Ainsi, sur les 8 premiers mois de l’année, le trafic entre Marseille et l’Ile de Beauté est, pour l’instant, en hausse de 28%. 
Sur le reste de l’activité passagers du port de Marseille, on notera que les lignes vers l’Algérie et la Tunisie ont confirmé cet été le recul enregistré depuis le début de l’année, soit respectivement -30% et -26%. « Le ramadan, qui s’est déroulé du 1er au 29 août, a vraisemblablement impacté le déplacement des passagers tout comme la crainte des voyageurs à se rendre en Tunisie après les événements politiques de début 2011 », explique le GPMM. 
Ce dernier se félicite en revanche de la bonne santé de la croisière. A fin août, 514.000 croisiéristes avaient transité depuis janvier à Marseille, ce qui représente une hausse de 8% par rapport à la même période de 2010.