publié le : 23-02-2012

Coup de semonce ! Le groupe de transport express TNT, dirigé par Marie-Christine Lombard, a annoncé le 21 février 2012 une perte nette de 270 millions d’euros sur l’année 2011 pour un chiffre d’affaires en progression de 2,7%, à 7,25 milliards d’euros. En 2010, l’entreprise avait affiché un bénéfice net de 66 millions d’euros pour un chiffre d’affaires légèrement supérieur à 7 milliards.

La publication des mauvais résultats intervient au moment où TNT Express est susceptible de passer sous pavillon étranger.


Une tentative de rachat repoussée

Le 17 février, une tentative de rachat orchestrée par l’américain UPS a été repoussée par l’entreprise néerlandaise. Le géant américain proposait 9 euros par action en numéraire. "TNT a rejeté l’offre mais poursuit les discussions avec UPS", observe Cyril Gibot, porte-parole du groupe aux Pays-Bas.

Le quatrième intégrateur mondial, loin derrière DHL, FedEx et UPS, se met en ordre de marche pour affronter la consolidation mondiale du secteur. Sans compter qu’il est, depuis quelques mois, sous la pression de deux fonds activistes, le gestionnaire de fortune canadien Alberta Investment Management Corporation (AIMCo) et le fonds d’investissement américain, Jana Partners, deux actionnaires minoritaires détenant chacun 5% du capital de l’entreprise.