publié le : 21-07-2011

Le périmètre de reprise, au 1er juillet 2011, porte sur l’ensemble des activités de Laperrière (environ 34 M€ en 2008), spécialisé dans le transport automobile (36% de ses ventes en 2009), le lot complet, le grand volume, le groupage, l’organisation de transport et les prestations avec relais de conducteurs. Mazet reprend 160 des 200 salariés qui restaient dans l’entreprise. Les sites d’Oyonnax (Ain), Chagny (Saône-et-Loire) et Divonnes-les-Bains sont inclus dans le périmètre.

L’activité de transport de PL et de voitures sur plateaux a, elle, été reprise par Trans WF, une société spécialisée dans la location de VI et basée à Echay (Doubs). Cette société, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 3,1 millions d’euros en 2010, reprend 15 salariés. "Si l’on additionne, cela fait 175 emplois repris. Mazet a déjà pris possession de la société et organise la relance", indique Me Picard, l’administrateur judiciaire qui a eu en charge le dossier Laperrière.


Victime de la crise de l’industrie automobile

L’entreprise de l’Ain a subi de plein fouet l’écroulement du marché de l’automobile en 2009. Elle s’était tout d’abord placée en procédure de sauvegarde le 22 février 2010. Une décision traduite dans la foulée par le licenciement de 42 personnes, puis par celui de 25 salariés sur son site de Douai, dont elle décidera la fermeture quelques semaines plus tard. Un site directement touché par la perte du marché Renault.