Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Trafics portuaires > Nantes : premier port d’importation d’éolien terrestre
publié le : 09-04-2011

L’an dernier, pas moins de 101 escales de navires ont déchargé, au terminal de Montoir-de-Bretagne, quelques 78.500 tonnes de pièces d’éoliennes ! Ce trafic fait de Nantes Saint-Nazaire le premier port français d’importation pour l’éolien terrestre. Les éléments débarqués dans l’estuaire de la Loire proviennent d’Allemagne, mais aussi d’Espagne, du Portugal ou encore de Turquie. En 2010, le port a constaté une augmentation significative de cette activité puisque le trafic de pièces d’éoliennes a augmenté de 139% par rapport à 2009, où le terminal de Montoir avait enregistré 30 escales et 32.800 tonnes.
En 2010, trois manutentionnaires se sont partagé les opérations de déchargement : Sogebras Montoir pour 38 navires, Manocéan pour 37 escales en mode roulier et Cogemar Montoir avec 26 déchargements. Sogebras et Cogemar escalent au terminal conteneurs et marchandises diverses de Montoir, alors que Manocéan opère au terminal roulier. En 2009, seules deux escales en mode roulier avaient eut lieu. En 2010, 34 navires rouliers de la ligne Montoir-Vigo ont déchargé des éléments d’éoliennes et, en septembre, dès le démarrage de l’autoroute maritime Montoir-Gijón, le Norman Bridge a complété l’offre.
Dans les années qui viennent, ce trafic devrait continuer de se développer. En dehors des champs terrestres, le port de Nantes Saint-Nazaire souhaite devenir la base logistique des futurs parcs éoliens offshores devant être construits en Atlantique.