publié le : 25-11-2011

"Notre priorité vise à améliorer la desserte des ports. C’est un enjeu primordial. Nous devons renforcer l’interface entre le fluvial, le ferroviaire et les ports maritimes", a souligné le ministre des Transports, Thierry Mariani, lors de l’inauguration du troisième portique du terminal à conteneurs du port de Genneviliers.


Création d’un GIE entre Le Havre, Rouen et Paris

Et pour le ministre, le fluvial en général et l’axe Seine en particulier doivent jouer un rôle dans le Grand Paris de demain. Il a annoncé pour cela la création d’un GIE entre les trois ports de la Seine, Le Havre, Rouen et Paris. Par ailleurs, la réforme de VNF et le plan d’aide à la profession, d’un montant de 16,5 millions d’euros entre 2008 et 2012, "sont une nécessité pour structurer le fluvial et accompagner son développement".

Enfin, le ministre des Transports a souligné la nécessité de disposer le long du fleuve de plates-formes. La réalisation d’un centre logistique à Achères est une solution au désenclavement de la Seine et participera à la réussite de Seine Nord Europe.


Déploiement du système AP+

"Il y a 17 ans jour pour jour, la première barge avec des conteneurs en provenance du port du Havre est venue accoster le long de ce quai. Opérée par Logiseine, cette barge a été suivie par d’autres et aujourd’hui, ce sont 11 navettes hebdomadaires qui touchent le port alte séquanien. Après Logiseine, l’armateur MSC et RSC ont misé sur la Seine", a pour sa part rappelé Michel David, directeur général de Logiseine.

Et cette réussite des opérations conteneurisées fluviales ne s’est pas démentie. Sur la dernière décennie, a indiqué Jean-François Dalaise, président de Ports de Paris, le trafic fluvial conteneurisé a progressé de 17%. "Ce nouveau portique, qui devrait être opérationnel en décembre 2011, va permettre au port de continuer sa croissance. Il sera accompagné en cela par la mise en place du système AP+ pour des opérations de dédouanement logistique plus rapides.