publié le : 17-01-2012

17/01/2012

Les sénateurs ont voté, la semaine dernière, un projet de loi relatif à Voies Navigables de France, qui gère le réseau fluvial du pays. La principale disposition de ce texte prévoit le regroupement, au 1er janvier 2013, des actuels salariés de VNF et des agents des services déconcentrés de l’État au sein d’un nouvel établissement public administratif. Cette mutualisation attendue doit renforcer le poids et le rôle de VNF, en tant que maître d’oeuvre, afin d’atteindre les objectifs prévus par le Grenelle de l’Environnement. En outre, il donne à VNF des capacités renouvelées pour valoriser efficacement le domaine public fluvial qui lui est confié et procurer ainsi de nouvelles ressources à l’établissement. « 20 ans après la création de VNF, ce projet de loi marque la volonté du gouvernement de moderniser l’organisation du service public de la voie d’eau avec pour objectif de renforcer le report modal vers le fluvial et de faire évoluer la part cumulée du fret ferroviaire et du fret fluvial de 14 % à 25 % à l’échéance 2022 », ont souligné Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Écologie, et Thierry Mariani, ministre chargé des Transports.