publié le : 12-04-2012

12/04/2012

Afin de soutenir le développement de la croisière dans la rade de Toulon, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var a annoncé la construction d’une gare maritime. Le nouveau bâtiment sera implanté sur l’ancien môle d’armement de la Seyne-sur-Mer, là où les grands paquebots font escale. Sa mise en service est prévue fin 2013. En attendant, une structure provisoire va être installée d’ici le mois prochain afin d’améliorer l’accueil des passagers en escale. Il s’agit, notamment, de préparer les embarquements et débarquements des croisiéristes du Liberty of the Seas. Le grand paquebot de la compagnie américaine Royal Caribbean International, affichant une jauge de 158.000 tonneaux et disposant de 1800 cabines, sera en effet, cet été, en tête de ligne à La Seyne, avec des départs tous les dimanches de juin à septembre. Destinées au marché français, ces croisières devraient attirer chaque semaine 200 à 300 passagers. La compagnie Kristina Cruises proposera également trois embarquements en mai, août et octobre à La Seyne pour des clients finlandais acheminés via l’aéroport de Toulon-Hyères. Ainsi, 15.000 croisiéristes sont prévus en tête de ligne cette année, sur un trafic global estimé à 320.000 passagers, contre 222.000 l’an dernier.
Pour cette saison 2012, 120 escales sont programmées entre le 8 avril et le 4 décembre, dont 10 inaugurales (Norwegian Spirit, Celebrity Silhouette, AIDAbella, MSC Poesia, Saga Ruby, Balmoral, Celebrity Reflection, MSC Orchestra, Grandeur of the Seas). La rade de Toulon sera fréquentée par 11 compagnies de croisière et, pour la première fois, trois paquebots seront en escale le même jour. Ce sera le 8 juillet, où seront présents les Liberty of the Seas, Island Escape et Norwegian Spirit. L’événement se reproduira les 26 août (Liberty of the Seas, The Iris, AIDAbella) et 14 octobre (Liberty of the Seas, Island Escape et Norwegian Spirit). Pour chacune de ces journées, le potentiel de visiteurs à terre (passagers et équipages) est estimé à 10.000 personnes. Pour l’agglomération toulonnaise, les retombées économiques de cette fréquentation devraient dépasser les 17 millions d’euros, une manne dont bénéficiera notamment le secteur touristique (hôtels, restaurants, commerces...) 
Ayant connu une hausse de 343% entre 2008 et 2012, l’activité croisière dans la rade de Toulon devrait voir sa croissance se poursuivre, notamment via les actions de promotion menées par les acteurs locaux, comme la CCIV et le Club de la Croisière Var Provence.