Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Divers Logistique > Nouvelle méthode pour transporter par bateu du volumineux pas (...)
publié le : 13-12-2010

Transporter du « volumineux pas lourd » comme un simple conteneur. C’est l’idée de Challenge International , qui offre une alternative au transport conventionnel « break‐bulk » pour le transport maritime de colis hors normes, dits OOG (Out Of Gauge). La solution développée par la société normande vise à charger « au fil », sur un porte-conteneurs et comme une simple boite, des marchandises aux dimensions hors normes. Pour y parvenir, des poutres conçues sur mesures sont fixées au cadre d’un conteneur « flat » par un système de verrous « twist locks ». Elles accueillent en un temps record les sangles qui sont fixées au « spreader » (système de levage des conteneurs par préhension aux quatre coins). Ainsi conditionné, l’OOG est chargé en quinze minutes au lieu d’une heure. Transportés comme des conteneurs, ces colis sont manutentionnés et expédiés plus rapidement et à moindre coût. Selon le concepteur, l’économie totale serait de l’ordre de 15 % pour le transport d’un bateau. A cela, s’ajoute un avantage en termes de qualité de service puisque les objets sont transportés montés, prêts à l’emploi.

Transporter différentes sortes de colis lourds

C’est en 2008 que Challenge International avait initié cette petite révolution, en transportant des catamarans comme de simples conteneurs. Cette année, la société a récidivé en réalisant de nouveaux chargements de bateaux au Havre, le 10 décembre. Fort à cette expérience, Challenge International souhaite développer son activité sur d’autres produits que les bateaux. Grâce à son innovation brevetée internationalement et homologuée par Veritas, ainsi qu’une solution adaptée à chaque projet, l’objectif est de conquérir de nouveaux marchés en transportant d’autres OOG, comme des bidons ou réservoirs géants. Pour cela, la société devra convaincre de nouvelles compagnies maritimes et, surtout, former à destination des manutentionnaires supplémentaires. Mais le mouvement semble en marche. Depuis peu, plusieurs armements, comme le Japonais NYK et le Français CMA CGM, transportent aussi des OOG conteneurisés. Quant au port du Havre, il y voit un grand intérêt et soutien l’initiative. Première place française pour le chargement des unités de plaisance, Le Havre traite notamment les exportations de bateaux réalisées par le groupe Bénéteau.