publié le : 16-04-2011

Le monde de l’immobilier logistique est en effervescence. Quelques semaines après la fusion entre les deux géants AMB Property et Prologis, voilà que l’australien Goodman lance mercredi une OPA sur Prologis, via PEPR son fonds d’investissement coté sur Euronext Amsterdam. Pour comprendre l’enjeu, il faut savoir que ce fonds est stratégique pour Prologis, car il détient un portefeuille de 232 actifs logistiques en Europe représentant 4,9 millions de mètres carrés de plates-formes. Aussitôt Prologis, qui possède 25% dans PEPR, lance une contre-offensive. Le groupe immobilier américain fait jouer son droit de véto et annonce jeudi (hier) le rachat de 11 millions de parts pour monter à 38% dans le capital de PEPR. Mais cette riposte ne semble pas décourager Goodman qui, associé au fonds APG, manifestait encore hier son intention de réaliser la transaction malgré le rejet de l’offre indicative : « APG et Goodman estiment pouvoir remettre une offre ferme dans un délai de 6 à 8 semaines, sous réserve de l’entière collaboration de Prologis ». Il parait donc désormais évident que la bataille qui fait rage est loin d’être terminée. A terme elle pourrait être de nature à modifier considérablement le rapport de force des acteurs en présence sur ce marché décidément très convoité.