Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Intermodalité > OFP La Rochelle optimiste pour 2012
publié le : 25-11-2011

L’objectif d’OFP La Rochelle de passer de trois à cinq trains par semaine dès la fin de l’année 2011 est reporté à mi-2012 du fait de la situation conjoncturelle. Depuis la rentrée de septembre 2011, un manque de visibilité des chargeurs pour concrétiser les négociations engagées ces derniers mois est en effet observé.

Pourtant, treize mois après sa mise en exploitation,OFP La Rochelle affirme s’acheminer vers son premier exercice équilibré, voire légèrement bénéficiaire. Il rejoindra ainsi le cercle des opérateurs qui anticipent également des résultats positifs pour 2011 comme ECR ou CFR.


Remise en question des chaînes logistiques

L’entreprise aura transporté quelque 100 000 tonnes de fret au cours cette année, soit 10% du trafic ferroviaire annuel du grand port maritime de La Rochelle, son actionnaire principal à 75,1%.

Pour Philippe Guillard, président d’OFP La Rochelle, "notre société remplit ainsi la mission d’accompagner le développement du port par une augmentation de la collecte ferroviaire et du report modal". Avant d’ajouter que "la mise en exploitation d’OFP La Rochelle a ainsi créé depuis un an une remise en question des chaînes logistiques des clients du Port".


Visées sur les céréales

OFP La Rochelle entend par ailleurs poursuivre ses efforts commerciaux pour capter une part plus grande du trafic acheminé au départ ou à destination du port de La Rochelle. Un de ses objectifs pour 2012 sera de capter des parts de marché dans le secteur des céréales, une première pour la société. Les tonnages transportés pourraient ainsi progresser de moitié en 2012.

L’entreprise souhaite parallèlement maintenir son taux de service de 100% atteint sur mai-octobre 2011 en dépit des travaux pour la rénovation du réseau ferroviaire prévues entre La Rochelle, Poitiers et Saint-Pierre-des-Corps.


Des contacts avec d’autres OFP

OFP La Rochelle entend à plus long terme cette fois travailler sur un schéma de transversalité entre OFP. Des contacts ont été noués en ce sens avec la Compagnie Ferroviaire Régionale (CFR) pour articuler des trafics entre le Morvan et la Région Poitou-Charentes.

Pour autant, la société filiale à 24,9% d’Euro Cargo Rail (ECR) ne prévoit pas de se doter de ses propres moyens de traction. Elle continuera à s’appuyer sur les moyens mis à sa disposition par ECR (une locomotive Class 66 et utilisation de son certificat de sécurité) pour poursuivre son développement.