publié le : 12-01-2011

Le terme "chaîne d’approvisionnement" désigne trois fonctions : la fourniture de produits à un fabricant, le processus de fabrication et la distribution de produits finis au consommateur par un réseau de distributeurs et de détaillants. Les entreprises participant aux différents stades de ce processus sont liées les unes aux autres par une chaîne d’approvisionnement. Des investissements importants dans les technologies de l’information ont permis de transformer les chaînes d’approvisionnement traditionnelles en chaînes d’approvisionnement modernes plus fiables et plus rapides.

Les gestionnaires logistiques ont longtemps recherché une solution technologique qui offrirait un système sûr de planification et de programmation, offrant le maximum de bénéfices pour les envois en plusieurs étapes, selon différents modes de transport au sein d’un système majeur de traitement commercial. Ce système devrait gérer des transactions domestiques et internationales dans une communauté d’échange logistique. Internet pourrait jouer le rôle de moyen de communication entre les commerçants et les clients. Les gestionnaires logistiques souhaitaient un système offrant des informations antérieures et en temps réel de manière rentable, aussi loin géographiquement parlant que possible.

Le projet ADVANCE, réunissant des scientifiques de l’Académie des sciences hongroise, de l’Université d’Aston au Royaume Uni et de l’Université de Groningue aux Pays Bas, a été mis en place pour apporter une solution logicielle à ces besoins. Leur logiciel détournera les utilisateurs des solutions ardues et empiriques vers une solution intégrée englobant l’Europe entière en termes d’accès et de soutien. L’aide à la décision se basera sur l’historique des informations et des données en temps réel, l’utilisation d’outils de connectivité et les données comportant un avantage critique selon les propres critères d’une entreprise donnée. Ce système créera un moteur d’aide à la décision capable d’analyser un volume important de données pour les entreprises pouvant accumuler plus d’un milliard de nouveaux éléments de données chaque année. Il apportera une perspective double sur les exigences du transport associant une analyse instantanée pour guider les décisions à court terme sur les déploiements des camions ainsi que des programmations à long terme pour la gestion du comportement du réseau dans son ensemble.

Les scientifiques prévoient de tester leur système sur le réseau de distribution des principales sociétés européennes de logistique telles que Palletways (Royaume-Uni) et Technology Transfer Systems (Italie), avec pour objectif de montrer comment les théories et outils développés au cours du projet peuvent renforcer l’efficacité du système de transport pour les sociétés de logistique et réduire ainsi leur empreinte carbone.


Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/65551.htm