publié le : 28-01-2011

Le Grand Port Maritime de La Rochelle est l’une des rares places françaises à avoir enregistré une forte hausse de son trafic l’an dernier. Sur l’ensemble de l’année 2010, les terminaux rochelais ont traité 8.43 millions de tonnes de marchandises, soit une augmentation de 12.25% par rapport à 2009 (qui était en recul de 4.9% par rapport à 2008). Après avoir frôlé la barre des 8 millions de tonnes en 2008, le GPMLR affiche, cette fois-ci, un record de trafic, malgré les perturbations liées aux mouvements sociaux. 
Par rapport à 2009, la quasi-totalité des secteurs est en hausse. Les produits pétroliers, avec 2.5 millions de tonnes, augmentent de 1.8%. Les céréales et oléagineux, avec 3.6 millions de tonnes, font un bond de 20.2%, alors que les produits papetiers (670.538 tonnes) progressent de 28.5%. Si la décrue des grumes se poursuit (75.345 tonnes, -10.2%), les bois travaillés arrivant en conventionnel ou en conteneurs augmentent (126.383 tonnes, +2.3%). 
Du côté des vracs agricoles, l’année a été très bonne avec 630.432 tonnes (+20.3%). Il en va de même pour les vracs industriels (61.937 tonnes, +47.2%). Le trafic de sable est, quant à lui, resté stable (676.798 tonnes, +0.3%), de même que les produits métallurgiques (10.524 tonnes, +0%), qui avaient été divisés par trois entre 2008 et 2009. Le seul bémol de l’année concerne les marchandises diverses (conventionnel et conteneurs), qui se sont contractées de 5.6% (65.883 tonnes). 

Pour 2011, le GPMLR compte renforcer ses investissements, avec 20 millions d’euros prévus sur l’année, contre 17 millions en 2010. Cette enveloppe sera consacrée au nouveau terminal de l’Anse Saint-Marc, qui sera livré le mois prochain, à la réalisation de la digue de La Repentie, à l’achèvement de l’aménagement de Basse Bretagne, ainsi qu’à l’optimisation du réseau ferroviaire. Dans ce domaine, après le lancement de l’Opérateur Ferroviaire Portuaire du port de La Rochelle avec EuroCargo, de nouveaux clients sont attendus en 2011