Accueil du site > Actualités > Résultats de DSV en ligne avec les prévisions
publié le : 08-03-2012

"C’est un grand plaisir de constater que DSV a réussi à produire des résultats en ligne avec ses prévisions, malgré l’instabilité financière et politique qui a marqué l’année 2011", souligne Jens Bjørn Andersen, CEO de DSV, en introduction du rapport annuel du groupe.

Le chiffre d’affaires global diminue de 2,5% à 5 879 M€. Mais le phénomène est largement imputable à la baisse des taux de fret dans l’aérien et le maritime. La marge brute gagne en revanche 5,4% à 1 321 M€ et le résultat d’exploitation (EBITA) bondit de 10,2% à 326 M€.


Des efforts de productivité dans la branche Route

La division Route a vu son chiffre d’affaires croître de 7,3%, "en raison de l’augmentation des volumes et de taux de fret moyens légèrement plus élevés". Les volumes ont effet progressé d’environ 6%, alors que DSV estime la croissance globale du marché à 2-3%.

La marge brute a quant à elle grimpé de 4,3% à 576 M€, profitant de la hausse des volumes mais souffrant parallèlement "d’une concurrence féroce sur le marché". Du coup, le ratio marge brute/chiffre d’affaires passe de 19,5% en 2010 à 18,9% en 2011. Enfin, l’EBITA gagne 8,2% à 112 M€, reflétant les efforts de productivité de la division Route.


Satisfecit pour l’aérien

Numéro 2 du groupe en chiffre d’affaires avec un total de 2 545 M€ en 2011 (-2,5%), la division Air&Sea arrive en revanche en tête en matière d’EBITA, avec 55% du total du groupe soit 182 M€ (+11,7%). La marge brute a gagné 7,8% à 550 M€ et l’EBITDA a progressé de 11% à 200 M€.

DSV se dit satisfait des résultats obtenus dans la commission de transport aérien. Les volumes ont crû d’environ 5% (soit 262 362 tonnes), alors que le marché était globalement en stagnation. Les secteurs de l’industrie automobile et de l’aéronautique ont particulièrement bien fonctionné", constate DSV. Le chiffre d’affaires du groupe dans la commission de transport aérien progresse ainsi de 1,9% à 1 125 M€ et la marge brute de 5,1% à 242,3 M€.


Mention "peut mieux faire" pour le maritime

Les résultats sont plus décevants dans le maritime, où les volumes ont augmenté de 3% à 727 861 TEU, contre une moyenne général du marché de +5-6%. Du coup, l’intensification des efforts commerciaux sur ce segment de marché est au menu de 2012. L’activité dégage quand même une marge brute de 307,7 M€ en 2011, en hausse de 9,6%, pour un chiffre d’affaires en régression de 5,6% à 1 424,2 M€.

La branche Logistique, enfin, a également dû composer avec un marché très concurrentiel, "toujours affecté par un surplus de capacités, même si celui-ci est devenu moins prononcé en 2011". Le chiffre d’affaires a progressé de 3% à 673,7 M€ et la marge brute de 1,6% à 199,5 M€, pour un EBITA en hausse de 3,7% à 37,4 M€.


Objectif de croissance externe pour la division Air&Sea

Pour 2012, DSV table à nouveau sur une croissance de ses volumes et de ses résultats, dans un contexte général plutôt plat. Dans son rapport annuel 2011, le groupe réaffirme sa volonté de prendre au mouvement de consolidation du secteur transport, dont il est convaincu qu’il va se poursuivre.

En matière de croissance externe, les acquisitions concerneront prioritairement le segment Air&Sea, en particulier en Asie et en Amérique du Sud.