Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Perspectives > Séminaire sur les voitures électriques
publié le : 29-03-2011

Le 18 février 2011, la Haute Commission Britannique de Singapour ainsi que la Faculté d’Ingénierie de la National University of Singapore (NUS) ont organisé la venue d’experts du Royaume-Uni, de Chine et de Singapour, pour un séminaire d’une durée de deux jours sur l’avancée des technologies liées aux voitures électriques. Intitulé " UK-Singapore Partners in Science Electric Vehicles Symposium 2011 ", il s’est tenu sur le campus de NUS.

Treize chercheurs, venant principalement du Department of Mechanical Engineering de NUS, ont présenté des développements sur les dernières technologies actuelles abordant divers sujets, tels que les systèmes d’alimentation type batteries, les matériaux utilisés pour la fabrication de ces systèmes d’alimentation et l’infrastructure des habitacles. Le symposium fait partie du programme " UK-Singapore Partners in Science " qui a commencé en 2004. Renforcé par un accord ministériel entre le Royaume-Uni et Singapour en 2005, quelques 63 workshops ont depuis été tenus : cela a permis un grand nombre de collaborations entre chercheurs et organisations britanniques et singapouriennes.

La Haute Commissaire Britannique de Singapour, Mme Amanda Brooks, a révélé que le gouvernement britannique a investi 34 millions de S$ afin de transformer Londres en un hub majeur pour voitures électriques. Ce moyen de transport offre une alternative verte aux transports utilisant des énergies fossiles et le Royaume Uni est prêt à fournir des efforts importants afin de financer le développement de véhicules électriques et à faible émission de CO2.

Du côté singapourien, Mr Lew Yii Der, directeur du groupe " Corporate Planning and Research " du LTA (Land Authority Transport), considère Singapour comme un laboratoire vivant idéal pour les compagnies. En effet, elles peuvent rechercher, développer et tester des solutions innovatrices concernant les voitures électriques, notamment par sa petite taille, son environnement urbain compact, son réseau de distribution électrique robuste ainsi que par ses nombreux centres de recherche R&D. A noter qu’un banc de test grandeur nature de dix nouveaux modèles Mitsubishi i-MiEV aura lieu à partir de mi-2011 sur une période de trois ans. Ce programme est lancé par l’agence EV Taskforce, co-présidé par la LTA et l’Energy Market Authority (EMA) avec des membres incluant l’agence A*STAR, l’Economic Development Board (EDB) et la National Environment Agency (NEA).

Selon Mr Lew Yii Der, l’utilisation de voitures électriques émergera aux alentours de 2015 et sera complètement viable commercialement pour le marché de masse après 2020. Pour cela, les pays et les villes devront mettre en place les infrastructures nécessaires pour le chargement des batteries ainsi que les lois et les régulations nécessaires pour pallier à la demande des consommateurs. Pour Dr Barry Halliwell, le Vice-Président de NUS en charge de la recherche, l’utilisation future de voitures électriques sera inévitable à long terme et révolutionnera non seulement la fabrication mais également l’utilisation des voitures comme nous les connaissons à présent.



Voir en ligne : http://www.bulletins-electroniques....