publié le : 27-03-2012

Le tribunal de commerce de Nanterre a décidé le 27 mars 2012 de prolonger le dispositif de redressement judiciaire de Sernam avec poursuite d’activité jusqu’au 10 avril. Une nouvelle audience est convoquée le mardi 10 avril à 14 heures.

La justice explique que cette audience permettra "d’analyser le projet d’acquisition de Geodis", seule offre de reprise finalement déposée.


Dans l’attente de la réponse de Bruxelles

Les juges espèrent disposer le 10 avril de la décision de la Commission de Bruxelles, qui réclame le remboursement de 642 millions d’euros pour des aides d’État versées indûment à Sernam. Si Bruxelles indique que cette charge revient au repreneur, alors l’offre de Geodis, qui comporte des conditions suspensives, tombera d’elle-même. Sernam serait alors selon toute vraisemblance placée en liquidation judiciaire.

Pour l’instant, la Commission européenne a simplement transmis le 26 mars, à la veille de l’audience au tribunal, une lettre "qui ne disait ni oui ni non", selon une source proche du dossier. Réuni dans la soirée, le conseil d’administration de Geodis a néanmoins décidé de maintenir son offre "pour autant que ses composantes soient maintenues et confirmées par le tribunal".

Geodis propose une reprise partielle des activités de Sernam et de 826 salariés.

À l’issue de l’audience du 27 mars, Philippe Chevallier, président du directoire de Sernam, a remercié les collaborateurs et salué le climat social responsable qui a prévalu jusqu’à présent.