Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Materiel pour la logistique > Test grandeur nature d’un bus au Bioethanol
publié le : 02-05-2011

Samedi 30 avril, en présence de Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, maire de Saint-Quentin, et de Pierre André, sénateur et Président de la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin, Veolia Transdev a lancé le premier test grandeur nature d’un bus fonctionnant avec du bioéthanol français. C’est la première fois en France qu’un véhicule de transports en commun utilisera du carburant local. Le bus circulera sur le réseau Pastel des transports urbains saint-quentinois et utilisera du bioéthanol produit à quelques kilomètres de là, à Origny-Sainte-Benoîte, à partir de betteraves cultivées dans la région Picardie. 

Cinq partenaires se sont associés dans ce projet responsable : le groupe Veolia Transdev, acteur mondial dans le domaine des transports publics et exploitant du réseau Pastel depuis septembre 2004, à travers sa filiale Saint-Quentin Mobilité ; le groupe Scania, un des plus grands constructeurs mondiaux de poids lourds, d’autobus et d’autocars ; Tereos, groupe agro-industriel coopératif spécialiste de la première transformation de la betterave, de la canne et des céréales, qui produit le carburant du bus ; et la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin qui regroupe 20 communes sur 5 cantons. Leur objectif : mettre un carburant 100% local au service des transports de la région pour rendre les bus encore plus propres et contribuer à développer l’activité économique locale. 

Si des bus circulent déjà au biocarburant dans le monde, par exemple à Stockholm, c’est la première fois en France qu’une expérimentation de ce type est menée avec du carburant produit et consommé localement, ce qui réduit sensiblement le bilan carbone de l’opération. 

Le bus Scania circulera pendant trois mois sur la ligne 4, entre Rouvroy et ZAC La Vallée, qui dessert notamment la base urbaine de loisirs. Une fois cette phase de test passée, le bus poursuivra son expérimentation, à l’automne, sur le réseau rémois CITURA de Veolia Transdev, en utilisant un bio carburant produit, lui aussi localement, à base de résidu de raisin et développé par Raisinor à Reims.
 
Les conclusions de ces tests permettront à Veolia Transdev de proposer aux réseaux sous sa responsabilité de nouvelles solutions de transport, respectueuses de l’environnement et utiles au développement économique des régions. 

« Référent mondial de la mobilité durable, Veolia Transdev donne la priorité à la recherche-et-développement sur les technologies propres et expérimente de nouvelles énergies. C’est donc naturellement que le groupe a souhaité s’associer à cette grande première : tester sur un bus, dans son réseau saint-quentinois, un carburant à base d’éthanol produit localement et marier ainsi l’innovation à la proximité », précise Thierry Dubost, Directeur Saint-Quentin Mobilité. 

Le bioéthanol réduit de 70% l’émission de gaz à effet de serre par rapport à l’essence. Il représentera 10% d’énergies renouvelables dans le secteur des transports en Europe en 2020. 3% seulement des surfaces agricoles cultivées en betteraves et céréales seront utilisées pour répondre à l’objectif d’incorporation de 7% en 2010.