Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Trafics portuaires > Trafic de dunkerque en baisse en 2010
publié le : 18-01-2011

 Accueil > Vie portuaire > Port de Dunkerque




 

Le troisième port de France, qui a accueilli 6556 navires en 2010, a enregistré une nouvelle contraction de son trafic. Après une baisse record de 22% en 2009, Dunkerque a enregistré un repli de 5.1% en 2010. La place a traité, en tout, 42.7 millions de tonnes de marchandises, soit 15 millions de tonnes de moins qu’en 2008 (57.7 Mt) et un peu plus de 2 millions de moins qu’en 2009 (45 Mt). Ce dérochage brutal tient essentiellement à l’arrêt de la production de la raffinerie Total, stoppée depuis septembre 2009. L’an dernier, l’activité pétrolière a également été impactée par les arrêts techniques de SRD et de Polimeri Europa. Pour 2010, le trafic de raffinés connait donc un recul de 36% avec 4.5 millions de tonnes traitées ; alors que les vracs liquides sont globalement en retrait de 55% (5.6 Mt). Une note positive vient quand même du Terminal Rubis, qui a augmenté son activité de 1 million de tonnes (+60%) avec un tonnage de 2.6 Mt.

Des motifs de satisfaction

Dans ce contexte difficile, le port de Dunkerque a cependant des motifs de satisfaction. D’abord, les trafics de minerais et de charbon ont, en 2010, progressé respectivement de 45% (11.3 Mt) et 9% (6.5 Mt), malgré l’arrêt du HF2 (Haut Fourneau N°2) et la réduction de la production d’ArcelorMittal lors du second semestre. Les céréales ont, quant à elles, réalisé une grande année en faisant un bond de 64%, soit 1.7 million de tonnes traitées. De leur côté, les vracs solides ont connu une forte augmentation, soit 31% de mieux pour 22.7 millions de tonnes. On notera dans ce domaine que les « petits » vracs solides ont retrouvé de la vigueur après la crise de 2009. Ils progressent de 25% pour atteindre un tonnage de 3.2 millions de tonnes.

Marchandises diverses à la baisse

Les marchandises diverses ont, en revanche, terminé l’année 2010 par une baisse de 5% à 14.4 Mt. Le trafic de conteneurs, soit 200.300 EVP, ressort en baisse de 6%, alors que segment du roulier a terminé sur une contraction de 10% (11.2 Mt). Le trafic fret roulier (481.000 véhicules fret, -13%) s’est tassé en raison de la conjoncture en Grande-Bretagne et aussi de la concurrence très vive à laquelle se livrent les compagnies de ferries et Eurotunnel. Toutefois, sur ce segment du transmanche, l’activité à Dunkerque a été soutenue l’an dernier dans le domaine des passagers (2.532 millions, +5%) et des voitures de tourisme (858.000, +6%).
Malgré la baisse générale du trafic, le Grand Port Maritime de Dunkerque estime que « l’année 2010 se termine sur un résultat satisfaisant compte tenu du contexte et de la conjoncture économique ».