publié le : 27-01-2011

Ils représentent déjà 19 % du trafic total de l’aéroport. Les passagers des vols low cost au départ de Lyon sont nombreux, et pourraient bien atteindre les 3 millions d’ici à cinq ans grâce à l’extension du terminal T3 déjà existant. Un satellite d’embarquement de 5000 m² comprendra un niveau "départ" au niveau des avions et un niveau "arrivée" à demi enterré, deux salles d’embarquement extensibles à dix, et 500 m² de commerces.
Le bâtiment actuel de 4 000 m² sera réaménagé avec douze banques d’enregistrements, six postes de contrôle de sûreté, et deux tapis à bagages pour les arrivées. Cette infrastructure sera mise en service début 2012, et reliée au terminal T3 par une galerie souterraine qui passera sous la circulation des avions. En 2016, le Terminal 3 sera directement relié au Terminal 1, créant un nouvel espace commun de 15 000 m² dont 4 000 m² de boutiques et services.
Un "vrai" terminal pour les low cost
Jusqu’à présent, le Terminal 3 des vols à bas coûts n’avait rien de bien attrayant. Une sorte de hangar froid, mis en service en 2008, pour accueillir l’implantation de la base d’easyJet, à plusieurs minutes de marche du Terminal 1. Mais le Terminal 3 accueille à présent 1.470.000 passagers par an, transportés par les compagnies easyJet, transavia.com et Air Arabia. Une poussée de 10 % entre 2009 et 2010 du trafic low cost, qui a rendu capitale pour les Aéroports de Lyon la mise à disposition des infrastructures nécessaires.
Coût du nouveau bâtiment : 24,2 millions d’euros. C’est 30 % de moins que ce qu’aurait coûté la construction d’un bâtiment classique, grâce au respect des normes HQE (Haute qualité environnementale). Il semble effectivement indispensable pour un tel projet de porter une attention particulière à son impact environnemental.
Objectif : 11,5 millions de passagers d’ici à 2012
Si ce nouveau terminal pourrait bien attirer de nouvelles compagnies low cost à Saint-Exupéry, l’objectif des Aéroports de Lyon est aussi d’augmenter la capacité globale des infrastructures de l’aéroport. Avec 7.979.229 passagers en 2010, la première phase de travaux portera la capacité globale de l’aéroport à 11,5 millions de passagers d’ici l’année prochaine. Elle atteindra 12,5 millions en 2016.



Voir en ligne : http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapi...