Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Aeroports > année record pour le fret à Paris-CDG
publié le : 29-03-2011

Le trafic fret et poste d’Aéroports de Paris culmine à 2,5 millions de tonnes en 2010, soit un nouveau record et une hausse de 15,9% par rapport à 2009. Paris-Charles de Gaulle conserve ainsi son rang de n°1 européen, mais hors trafic postal, Francfort lui ravit la place.
"Aéroports de Paris a réalisé une très bonne année 2010, porté par un contexte mondial de forte reprise", se félicite David Kem, responsable opérationnel et marketing fret d’ADP. "Plusieurs compagnies comme Air France, Cathay Pacific ou Fedex ont étoffé leurs liaisons tout cargo. Et nous avons aussi attiré de nouveaux clients, notamment Air China Cargo, Air Bridge Cargo et TMA".
Ce dynamisme se traduit dans les chiffres. En 2010, fret et postes confondus, les aéroports parisiens ont traité 2 501 685 tonnes, soit une croissance de 15,87% par rapport à 2009. Paris-Charles de Gaulle totalise 2 399 067 tonnes (+16,8%), tandis qu’Orly perd 1,8% à 102 618 tonnes.
Au coude à coude avec Francfort
Hors trafic postal, le redressement est encore plus significatif. "Le trafic de fret pur d’ADP a progressé de 18,85 %, à 2 269 494 tonnes", souligne David Kem. Une reprise qui profite essentiellement à la plate-forme de fret principale, Paris-Charles de Gaulle, dont le trafic bondit de 19,73% à 2 177 371 tonnes, tandis qu’Orly gagne 1,15% à 92 123 tonnes.
Petite ombre, cependant, au tableau plutôt réjouissant de l’année 2010 : malgré ce fort taux de croissance, Paris-Charles de Gaulle se fait ravir la place de n°1 européen pour le fret "pur". Aidé par la forte reprise de l’économie allemande, Francfort a en effet connu une croissance de 21,5% de son trafic cargo, avec un total de 2 231 348 tonnes. Toutefois, si l’on additionne le fret et la poste, Paris-CDG devance toujours son rival, qui totalise 2 307 793 tonnes en 2010.
Pourtant, à Paris, le trafic postal poursuit sa chute. Le Groupe La Poste a en effet pris la décision stratégique de réduire le recours au transport aérien, ce qui continue de produire ses effets. Le trafic postal atteint 232 192 tonnes en 2010 (-6,92%), dont 221 696 tonnes à Paris-CDG (-6%) et 10 496 tonnes à Orly (-21%).
Le CIN et l’e-freight au menu de 2011
En 2011, Aéroports de Paris souhaite mettre l’accent sur plusieurs projets qui impliquent l’ensemble de la communauté aéroportuaire.
Il s’agit d’abord d’accompagner la montée en puissance du Cargo Information Network, lancé en janvier 2011, et qui compte pour l’instant une dizaine d’adhérents. Une convention octroyant aux utilisateurs des facilitations douanières a été signée le 4 mars 2011 avec la Douane française. Une étape très attendue, qui devrait grandement faciliter le déploiement du système.
Par ailleurs, Aéroports de Paris souhaite s’investir dans le projet e-freight. "La France a un certain retard dans ce dossier. Il faut que l’on parvienne à travailler avec les commissionnaires de transport et les chargeurs. En tant qu’aéroport, nous sommes là pour fédérer, faciliter et promouvoir", indique David Kem. Objectif : signer des accords de coopération avec d’autres aéroports sur ce sujet de l’e-freight, comme le fait notamment Amsterdam.
D’un point de vue plus strictement opérationnel, ADP engagera en 2011 les travaux nécessaires à l’accueil du B747-8F, dont plusieurs de ses clients ont commandé des exemplaires, notamment Cathay Pacific, Air Bridge Cargo et Korean Air. Cet appareil doit entrer en service mi-2011 chez Cargolux.



Voir en ligne : http://www.wk-transport-logistique.fr/