Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Intermodalité > trafic fluvial en hausse en 2010
publié le : 21-01-2011

Avec près de 9% d’augmentation (8.8%), le trafic fluvial en France a atteint, l’an dernier, sa plus forte hausse depuis 30 ans. En tout, 60 millions de tonnes de marchandises ont été transportées en 2010 sur les cours d’eau hexagonaux, un chiffre qui atteint même 70 millions de tonnes si on y ajoute les transits rhénans et le trafic fluviomaritime. Les chiffres sont donc excellents, surtout après une année 2009 morose (-1.1% par rapport à 2008). L’an dernier, le transport fluvial a également marqué des points par rapports aux autres modes d’acheminement des marchandises. Ainsi, alors que le transport ferroviaire, présentait une activité stable au premier semestre 2010 (+ 0.2 % par rapport au premier semestre 2009), le fluvial affichait une croissance de 11.8 % à la même période. « Cette tendance démontre encore une fois que le transport fluvial participe significativement au report modal dans la plupart des bassins », estime Voies Navigables de France.

« Maillon indispensable des chaînes logistiques »

Et cette conjoncture favorable devrait perdurer : « Les besoins croissants en transport dans les grandes agglomérations ne peuvent être absorbés que par un seul mode. Le fleuve qui traverse et dessert le coeur des villes est un allié de choix pour relever les défis de la logistique urbaine. La voie d’eau est le maillon indispensable des chaînes logistiques de demain, un vecteur unique de valorisation des chaînes de transports et un acteur majeur participant au développement de l’hinterland des ports maritimes Français », affirme VNF.
Les résultats annuels sont largement portés par la hausse des échanges extérieurs (+15.3 %), et plus particulièrement des importations (+25.6 %). Trois filières en priorité expliquent cette situation : le transport de charbon (importations en hausse de 45%), la filière métallurgique (+ 26%) et la filière chimie / engrais (+42 %). Ces hausses de flux bénéficient principalement à la façade Est de la France. On note parallèlement la bonne tenue du trafic intérieur, en hausse de 4.9 %.