Accueil du site > Actualités > Actualités Logistiques > Intermodalité > trafic le Havre - Gron en hausse
publié le : 04-03-2011

Une turbine de 150 tonnes et 6 mètres de diamètre, destinée à rejoindre la plateforme fluviale de Gron, dans l’Yonne, a été transbordée le 24 février au terminal roulier du Havre. Arrivée de Suède à bord du cargo Rebecca Hammann, la turbine Yankee Dryer a été, au moyen d’une bigue, directement transbordée du navire sur la barge Logiyonne. Cette dernière a ensuite conduit son chargement du Havre jusqu’au port fluvial de Gron grâce au service régulier, à cadence hebdomadaire, récemment mis en place entre ces deux ports. Cette turbine, destinée à équiper une papeterie de Montargis, constitue d’ailleurs le premier colis lourd à l’import empruntant ce nouveau service fluvial reliant l’estuaire de la Seine à la Bourgogne. Selon le Grand Port Maritime du Havre, d’autres opérations similaires devraient être prochainement programmées. « Depuis la mise en service de la plate-forme fluviale de Gron début 2010, l’activité entre nos deux ports n’a cessé de se développer, que ce soit dans le domaine des conteneurs ou des colis lourds. A ce jour, les projets industriels concernaient uniquement l’export sur cet axe. Cette opération import constitue donc une première entre Le Havre, porte maritime de l’axe Seine, et le port international de Haute-Bourgogne », précise le GPMH. D’après l’établissement portuaire, le mode fluvial offre une véritable alternative au transport routier sur cet axe. « Au-delà de son avantage tarifaire significatif, la voie fluviale offre une véritable alternative au transport routier sur cet axe. Cette opération a ainsi permis de diviser par trois les émissions de dioxyde de carbone (gain = 2690 kg eq. CO²) et la consommation de carburant (gain = 1030 litres de carburant). Par ailleurs, le délai d’acheminement est considérablement réduit par rapport à la route (7 jours entre Le Havre et Montargis avec trajet fluvial contre 20 jours en tout routier) ».